Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

CRISE AU MINISTERE DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

LES CADRES ET AGENTS DU MINISTERE DE L’AMENAGE MENT DU TERRITOIRE, DE L’URBANISME ET DE L’HABITAT (MATUH) SONT AU BORD DE L’EXPLOSION SOCIALE.


La détermination de la compétence des diverses autorités administratives est opérée en partie par la constitutionelle-même, en partie par les lois et règlements de notre pays. C’est ainsi que dans l’édifice administratif, les membres du gouvernement sont souvent des titulaires constitutionnels des pouvoirs importants pour la gestion de leursdépartements respectifs. Il est impossible pour l’autorité inferieure d’empiéter sur la compétence de l’autorité supérieure. Mais force est de constater que l’influent Cherif Allatchi Galmaye,directeur de solde s’entête etempiète sur la compétence du ministre des finances, sonsupérieurhiérarchique pour le rétablissement de 35% de bonification sur les salaires des fonctionnaires du MATUH.
Naturellement, la première forme d’incompétence de l’ex-Ministre des finances Bedoumra Kordjé , candidat malheureux à la présidence de la BAD est plus grave que celle de son directeur de solde, présentant un caractèreparticulièrement grossier et choquant par rapport au retrait arbitraire et injuste de 35% de bonification.
Cette décision faisant grief à l’ensemble des fonctionnaires et autres agents contractuels du MATUH est un acte administratif individuel ou collectif visant plusieurs personnes. Donc en principe elle doit être motivée sur le fondement juridique de la loi du 11/07/1979, puispubliée et notifiée aux intéressés. La motivation, la notification ou la publicité sont des formalités administratives qui permettront aux intéressés de formuler leurs observations et objections à la décision querellée s’il y a lieu d’introduire un recours pour excès de pouvoir afin d’obtenir l’annulation de la dite décision. Car, ladécision du Directeur de Solde retirant les 35% remet en cause les droits acquis des fonctionnaires et agents contractuels du MATUH. C’est une décision fondée sur les motifs de droit erroné et sur des faits matériellement inexacts, donc nous sommes en droit de poursuivre l’annulation de cette décision par le recours contentieux.
L’inefficacité dans le travail, l’incapacité de prendre des décisions, le clientélisme et des nominations à mobile politique à des postes de responsabilité font sortir les pires de technocrate de KYABE et conduisent son ministère dans l’impasse. Le Ministre GATA NGOULOU est investi de pouvoir de nomination et utilise le système de dépouille .Ce pouvoir a conduit à la politisation extrême de l’administration du MATUH, l’équipe victorieuse de KYABE chassant les fonctionnaires techniciens en place et les remplaçant par ses clients, frères cousins et ami(es).
Les preuves irréfutables de cette allégation sont:
-La présence de l’ancien fonctionnaire de la direction des impôts, le pilleur Touka WILLIAM De Gallois, cousin du Ministre à la tête de la Direction Financière et Matérielle, ce commerçant, le tenancier du bar-restaurant POGO village fait montre d’incompétence notoire. L’exercice de sa fonction souffre énormément de faiblesse et d’imperfection .Il consacre tout son temps dans le détournement de carburant, les matériels et autres fournitures de bureau ;
-La présence de l’instituteur NGOTARA KADJE, cousin du ministre GATA NGOULOU à la tête de la Direction des Ressources Humaines, ce rabougri intellectuel est victime de l’impuissance linguistique et il confond le service public administratif à son domaine privé, il est hostile et complexé à l’endroit de tous les cadres du MATUH ;
-Aussi, NZEP AOUMAR, Centrafricano-Camerounais, bouclier humain du ministre, expert en maraboutage à la tête de l’Inspection Générale. Ce dernier souffre de sous-développement intellectuel et exprime le sentiment de satisfaction en brandissant son faux diplôme en ingénierie de technique de cadastre pour s’accaparer les domaines publics de l’Etat.
Eu égard au système de dépouille encouragé par le fameux technocrate de KYABE. Labrutalité de cette pratique finit par choquer en même temps que l’on éprouvait les inconvénients de l’administration politisée et le besoin des personnels compétents.
Concernant l’arrête du 12/08/2015 portant transfert et attribution des terrains, qui est au centre des conflits de compétence entre le Directeur Général des Services Domaniaux, le Directeur de cadastre et celui de l’Urbanisme ,ALAÏNA s’autoproclamant le président de la commission d’attribution tout en écartant les membres ainsi que le Secrétaire Général du MATUH, qui est en principe le président de la dite commission. Cet arrête arbitraire fait l’objet de protestation et contestation par les cadres et agents du MATUH. Car le partage des terrains opéré inéquitablement entre le Ministre, l’Inspecteur Général, le Directeur de l’urbanisme et leurs proches parents.
Levons-nous comme un seul homme et arrachons nos 35% de bonification constituant nos droits acquis confisqués par le monstre, directeur de solde. Car l’immobilisme des fonctionnaires et la faiblesse du syndicat rendent nos revendications minoritaires.


NB : nos 35% figurent bel et bien dans l’architecture budgétaire 2013-2014 et 2015.
Collectifs des agents et cadres du MATUH
Président
DATOLDE PIERRE
E-mail : datoldepierre@gmail.com
tél : 66 55 18 28

-- envoyé par DATOLDE PIERRE (datoldepierre@gmail.com)