Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: un procureur au service des proches d'Idriss Deby

Tchad : Un procureur au service des Zakhawa

 

Au Tchad d’Idriss Deby, le ridicule ne tue pas. La corruption a atteint un seuil aussi critique que des hommes prêts a tout s’abaissent a un tel point qu’ils n’ont plus d’honneur ni dignité, devenant du cout des griots, des marionnettes et des béni-oui-oui qui deviennent tout simplement des objets aux mains de ceux qui ont fait d’eux des hommes, les ayant extirper de leur condition peu enviable et miséreux. Tares vite, ils oublient leur parcours pour piétiner haineusement des citoyens honnêtes qui ont pour seule faute d’être pauvre et n’appartenant pas a l’ethnie des élus, les Zakhawa qui se croient investis d’une mission divine de voler, détourner, violer, tuer et maltraiter les autres compatriotes.

 

Alghassim Kassim, procureur de la république de son état, sorti du moule des inconditionnels qui ne jurent que par les noms des Zakhawa, prenant ainsi sa revanche sur sa misérable vie passée où lui et son frère, avaient eus la chance de tenir encore, grâce au soutien de leur oncle qui leur avait louer une chambre a 12 500 francs a la rue des 30 mètres a N’Djamena. Cet oncle magnanime, s’occupait aussi de leur habillement et de leur nourriture, les aidant ainsi à ne pas devenir enfant de la rue. Notre nouveau griot, avalant son honneur, sa dignité et son serment de magistrat, ne jurant que par les noms des Zakhawa, proférant a qui veut l’écouter que c’est grâce a l’ethnie du Président qu’il était devenu ce qu’il est aujourd’hui, foulant ainsi ses principes de magistrat, emprisonnant arbitrairement des gens ayant des litiges avec des Zakawa ou donnant des verdicts aussi calamiteux qu’injustes pour plaire a ceux qui, selon lui, il leur doit tout. Pour lui, un Zakhawa est aussi précieux que se prosterner et prier Dieu. S’il y avait encore des groupes choc d’animation politique, Alghassim Kassim, sera sans nul doute parmi les plus fervents de ceux qui iront se déhancher et s’époumoner pour danser et chanter la Gloire et la toute puissance des Zakhawa, ses maitres qu’il ne peut ni condamner et refuser d’inventer des motifs bidons pour faire des pressions sur des paisibles citoyens. Au lieu de servir les justiciables, Monsieur Alghassim est également devenu un instrument, une girouette entre les mains du Ministre de la justice Monsieur Halikimi

 

 

 

Correspondance particulière