Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Dakar: Hassan Sylla et Halikimi tentent de laver à grande eau l'implication de Déby dans les atrocités reprochées à Habré

Implication de Déby dans les exactions à l’époque Habré : Le Tchad lave à grande eau son Président

 

Hassan Sylla Bakary et Mahamat Issa Halikimi, les ministres de la communication porte-parole du Gouvernement et de la justice du Tchad, accompagnés du Procureur général du Tchad, en conférence de presse cet après-midi, ont lavé à grande eau le Chef de l’Etat de ce pays, Idriss Déby.


Ils ont déploré une fixation autour de la culpabilité ou non de leur Président actuel, s’énervant même contre les journalistes qui accusent Déby d’être mêlé au génocide Tchadien. « Le Journaliste doit vérifier sa source si elle est juste, il ne suffit pas de prendre une rumeur et de la distiller. Affirmer qu’Idriss Déby était commissaire à la sécurité, c’est très grave », s’est emporté le ministre de la communication. « Il était Chef d’Etat-major de l’armée du Tchad. Idriss Déby n’a jamais été associé, ni de près, ni de loin à la Direction de la documentation et de la sécurité (DSS) »,ajoutera t-il.
Et pis, ajoutera t-il, Idriss Déby n’a fait l’objet d’aucune plainte des 40.000 victimes.
Sur les risques de voir un procès non équitable, le ministre de la justice Tchadienne, Mahamat Issa Halikimi, d’affirmer que tous les efforts sont faits pour les victimes qui sont des Tchadiens en majorité. « Nous n’avons pas la prétention d’influencer la justice, ce n’est pas pour un règlement de compte. Nous respectons la justice Sénégalaise et africaine. C’est pour la première fois que l’on assiste à ce genre de procès en Afrique. Essayons de ne pas faire d’amalgames, il vous manque des informations et nous sommes venus vous les livrer! »
Selon lui, les 2 milliards apportés par le Tchad dans le cadre de sa contribution à la tenue du procès, ne sauraient influencer la décision des juges. « Un état responsable ne peut qu’apporter sa contribution. Idriss Déby a perdu 11 personnes dans ces exactions. Les CAE sont libres, nous n’exerçons aucune pression sur les chambres africaines; la preuve nous avons même été déboutés en voulant nous constituer partie civile... »

 

Source: Dakaractu