Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Alkhoudar, un danger pour le Tchad et Idriss Deby Itno

 

 
 
 

La personne qui est responsable de ce qui arrive au palais présidentiel est bine le Chef de l'Etat. Manque-t- il des miliatires bien formés, sortis des écoles d'officiers au Tchad ? Ne peut il pas désigner des jeunes gens instruits de sa famille et les envoyer se faire former partout où il ya de bonnes écoles ? Cet ALKHOUDAR a été refoulé de l’école d’état-major de Compiègne en France. les français ont voulu juste savoir s'il est un ancien militaire et quelle est sa formation de base et surtout quel est son niveau. Quand ils ont su qu'il est Zéro, ils ont refusé de le prendre dans leur école. Comment ce type peut il garder un Chef d’état. Mal éduqué et pas formé, il représente un danger. Sa sœur est la femme du Président mais il ne mérite pas cette place. C'est pour la deuxième fois qu'on tire sur lui à cause de son arrogance. En 2009 un neveu du Général TAHIR ERDA nommé ABDELKERIM, actuellement en service aux douanes avait failli l'abattre au pressing de l’hôtel Chez Wu. La première dame avait géré personnellement ce dossier. S'il a échappé cette fois-ci, il a la chance.

J'ai honte des propos de Koulamallah Abderahman Tout ce qui est dit sur lui est vrai.Orgueilleux avec une tête vide. Il est aide de camp avec le seul critère, beau frère du Président. Il n'a même pas le niveau de Caporal Chef. Le Président doit choisir des gens de bonne moralité. Il peut faire former en trois mois dans un centre spécialisé en France, en Egypte ou même à PO au Burkina Faso un type bien. Le RSP peut former un bon miltaire pour ce poste. Il doit être écarté de la protection du Président. Que fera t il ? HINDA inventera quelque chose pour lui. Il ne peut même pas commander une section dans une unité de l'armée.
N'en déplaise aux KOULAMALLAH. KHOUDAR est un voyou.

HABIB SOULEIMAN IGUEMIR

 
 
  -- envoyé par SOULEIMAN HABIB IGUEHMIR (souleyhabib@yahoo.fr)