Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: Une plainte contre Idriss Deby devant les chambres africaines (septembre 1984)

TCHAD/Sénégal/AFFAIRE HABRÉ: D’après nos sources, la déposition contre Idriss Deby de Faustin facho Balam devant les juges sénégalais des CAE comme annoncé, et contrairement à ceux qui a été dit ça et là, des dépositions contre Idriss Deby ont bel et bien été enregistrées et déposées devant les juges des Chambres Africaines extraordinaires. L’un des plus virulents a été Facho BALAAM, aujourd’hui, installé en France et menant toujours des activités politiques. Il fait partie du lot des Tchadiens de la diaspora qui ont fait le voyage en toute discrétion pour venir déposer devant les juges d’instruction. C’est en ces termes qu’il a commencé à faire son récit « Je me nomme BALAAM FAUSTIN FACHO, né le 17 juillet 1947 à KOLOBO-BONGOR, habite actuellement à Bonneuil-sur-Marne (avec précision de son adresse complète, numéros de téléphone, etc. » Après avoir raconté sa vie et son parcours politiques depuis 1974, date de la création de son parti, l’UND, il a retracé sa collaboration, avec le GUNT en exil où il a été ministre des Relations extérieures de 1985 à 1988. Après leur défaite, il était dans le groupe de personnes qui ont négocié à Bagdad et aux termes des Accords de paix, il a été désigné Secrétaire d’État au Plan et à la Coopération dans le régime du Président Habré et il est resté à son poste jusqu’au départ de ce régime en 1990. Sa déposition a été importante et beaucoup ne seront pas contents. Tout d’abord, il a souligné le rôle important des Américains et des Français dans la formation et l’encadrement des éléments de la DDS. Ensuite, il a dit que le 1er Chef de la DDS était NGARLEDJI YORANGAR et son adjoint était IDRISS DEBY. Puis, il a dit aux juges vouloir témoigner sur les exactions commises au Sud. Ses propos : « Il faut savoir qu’Idriss DEBY était le Commandant en Chef des FAN et son cousin Ibrahim Mahatma ITNO, l’accompagnait dans les opérations. Ces deux-là sont de véritables criminels de guerre. Ils regroupaient les villageois sur la place publique et leur tiraient dessus. Idriss Deby achevait même les blessés en leur marchant dessus pour voir s’ils bougeaient ou pas. Répondant à la question de savoir ; s’il y avait une volonté d’éliminer les cadres de la région. Facho BALAAM a répondu : “Non, seuls les paysans ont été touchés par les exactions de ce qu’on a appelé ‘Septembre noir’, les cadres du Sud avaient fui depuis longtemps le pays!” Ces dépositions contre Idriss Deby sont très importantes, car elles serviront contre lui. De plus, la condamnation des Co –accusés par la Cour Criminelle va conforter l’idée qu’il avait bien peur de leurs témoignages contre lui et a préféré les éliminer. Nous reviendrons sur les autres dépositions contre Idriss DEBY.

Source: http://www.letchadanthropus-tribune.com/article-6365-271.html