Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : suspension du régisseur de la maison d’Arrêt d’Amsinené

Idriss Deby Itno, le parrain des criminels au Tchad, ne cessera de nous étonner encore et encore. Moussa le taciturne régisseur de la maison d’arrêt d’Amsinené, celui-là même qui n’hésita pas à ordonner à ses sbires sauvages de tirer à bout portant sur les prisonniers occasionnant mort et blessures d’homme et organiser des tortures physiques cruelles sur les détenus, rappelant les tristes moments de la DDS,notre fameux régisseur analphabète de son état, auteur de plusieurs meurtres, protégeait un certain Abakar qui avait abattu, il y a deux ans, deux personnes, une appartenant à l’ethnie Gorane et l’autre issue du groupe ethnique Zakhawa.

Fort de la protection du régisseur, Abakar était un "prisonnier" pas comme les autres, il sortait comme il voulait, dormait en ville et s’occupait des services nébuleux du régisseur. Il allait et venait comme bon lui semblait, narguant les gardes qui ne pouvaient rien contre la décision de leur chef, le régisseur Moussa. Abakar était le tout "puissant prisonnier", à la fois oreille et yeux du régisseur mafieux. Il était le "ro"i des prisonniers d’Amsinné, couronné par le régisseurAbakar.

Seulement Abakar a commis l’erreur d’oublié que les familles de ses victimes ne pardonnaient pas facilement les meurtres de leur proche. Il a été suivi par les proches d’une de ses victimes, lors d’une de ses sorties ordonnées par le régisseur, lequel avait signalé aux proches de la victime que Abakar venait de quitter la maison d’arrêt, rattraper par les parents vengeurs circulant à bord d’un véhicule non immatriculé, il a été criblé mortellement de balles tirées par les proches d’une de ses victimes qui supportaient mal ses incessantes sorties et frasques. De tout cette affaire nébuleuse, le régisseur Moussa qui dans des pays respectant le droit devrait se trouver en prison, a été tout simplement suspendu hier 12 juin 2015, pour surement mieux rebondir prochainement, Idriss Deby, n’hésitera pas, juste le temps de calmer les esprits, à le nommer a un autre poste comme si au Tchad, il manque des personnes consciencieuses pour faire ce travail. Il est à noter que le régisseur était proche d’Abakar et de ses deux victimes.

 

A suivre

 

Une correspondance particulière