Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: Mon pays ,25 ans aprés
Après ce rappel liminaire, nous vous invitons à partager un constat :
La guerre qui a été déclenchée par Idriss Deby en 2004 dans l’est du Tchad, soutenu par la Libye et surtout par Nicolas Sarkozy, a provoqué la mort et la disparition de milliers de personnes ; Est-ce que l’union internationale en tient compte ?
Le Tchad qui abrite plus d’une soixantaine d’ethnies et qui connaît un brassage des populations, est aujourd’hui divisée à cause de la méfiance installée entre les différentes populations ;
Le tribalisme est à son comble parce qu’une partie de la population, celle du Nord, occupe les postes-clé de l’administration et des grandes institutions, sans toujours tenir compte des compétences et , ce après une criante chasse aux sorcières .
Les libertés les plus élémentaires (droits de manifestations, liberté d’expression, …) sont bafouées ;
Des tueries dans un camp à N’Djamena en février 2008 dont les preuves ont été montrées par des Organisations des droits de l’Homme () et reconnues par les Nations unies, n’ont fait l’objet d’une attention suivie de la part du pouvoir actuel;
Des Tchadiens ont été spoliés de leurs biens quand ils n’ont pas vu leurs domiciles pillés ;
Un millier de prisonniers politiques parce que favorables à la vérité sont privés de leur liberté, et vivent dans des conditions scandaleuses ; certains subissant des tortures, sans aucune forme de procès.
Plusieurs cadres opposant et même proches du président Deby et d’autres « anonymes » par milliers, vivent en exil, donc contre leur gré loin de leur pays ;
Les élections intermédiaires – législatives, municipales, … – ont été l’occasion de fraude, la défiance des populations à l’égard du pouvoir parce que, c’est des incompétents s qui sont au commande de l’État.
À l’approche de nouvelles échéances électorales de 2016, le pouvoir a décidé de se choisir un opposant (en lui affectant une logistique médiatique et financière disproportionnée), espérant en vain ainsi démobiliser l’opposition ; On a bien comprit votre stratégie bidon M .le président ???
Des enlèvements et des arrestations d’opposants ou de ceux qui ont une opinion contraire à la pensée du pouvoir, se poursuivent tout le jour.
Les conséquences très nombreuses de cette tension socio-politique sont de plus en plus inquiétantes 
Le Tchad est un pays qui compte beaucoup dans la sous-région ouest-africaine et un climat de peur ne peut que désespérer les jeunes dont l’avenir se trouve plus que jamais menacé ;
Aussi, sommes-nous loin d’imager les options que peut choisir une jeunesse quand celle-ci est en proie à un mal-être permanent.
Le manque de démocratie et le bâillonnement de la population, après la tragédie « Policière » sur les élèves et sa suite (la grande mobilisation à Paris qui s’en est suivie) nous interpellent à plus d’un titre.

Avant de faire des propositions, nous voudrions marquer notre profond dégoût, dire notre grande indignation et exprimer notre vive protestation devant des pratiques inadmissibles, que nous considérons être d’un autre âge, parce qu’elles ne répondent pas à la démocratie.
Mon beau pays souffre de la corruption, de l’injustice, et de la gabegie, suite à ça nous avons le droit et le devoir de dire NON à un autre mandat. 
La jeunesse Tchadienne doit se mobiliser pour changer les choses par la lutte ; mais certains d’entre nous doivent suivre ce conseil : (L’oubli des maux de notre peuple pour ne voir que notre aubaine; est la pire des criminalités humaines). L’arbre À palabres
Vive un Tchad ou la justice triomphe
Vive un Tchad ou tous les Tchadiens son unis
Vive un Tchad compétitive
Vive la terre mère, la lutte continue !
Minay fils
 
 
  -- envoyé par Hamit mahamat minay (mahamat.hamit@ismedu.sn)