Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: la C.T.D.D.H  dénonce à son tour l'arrestation de M.Mahamat Ramadane, Dirpub d'Alwihda

CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS

C.T.D.D.H

BP : 5839 Ndjamena E mail : ctddh_organisation@yahoo.fr

Tel : +235 66267981 ; +235 92106983 Siege National : Avenue Oumar Bongo face à la Station- Service NIMRO

COMMUNIQUE DE PRESSE N°43/2015

 

La Convention Tchadienne pour la défense des Droits de l’Homme informe l’opinion Nationale et internationale que Mr MAHAMAT RAMADANE Directeur de publication du Journal « AL- WIHDA » vient d’être arrêté ce matin vers 8heures 40 au quartier Paris Congo alors qu’il était en train de couvrir des arrestations de certains suspects par la police ; MR MAHAMAT RAMADANE avait pourtant montré ces papiers de journaliste mais les policiers dans leur arbitraire habituel l’ont brutalement arrêté ? Jeté dans un de leur véhicule et conduit vers une destination inconnue ;

Une fois de plus un journaliste qui ne faisait que son métier a été brutalement et arbitrairement arrêté par la police ; la logique de musèlement de la presse privée suivie par le gouvernement est en train de se concrétiser ; La C.T.D.D.H profondément indignée par ces actes inconsidérés et inqualifiables exige la libération immédiate du Directeur de publication de AL WIHDA.

La Convention Tchadienne en appelle à la vigilance de toutes les organisations de défense des Droits de l’Homme , des responsables de la presse privée et de toutes les forces démocratiques à se mobiliser pour faire échec aux actes arbitraires posés par le Gouvernement. La recherche de la sécurité ne passe jamais par l’arrestation des journalistes.

La C.T.D.D.H informe « Reporters sans frontière » à se mobiliser avec nous pour faire libérer le plus rapidement possible ce journaliste.

 

Fait à N’djamena le 22 JUIN2015

Le Secretaire Général

 

Mahamat Nour IBEDOU.