Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Paris:  BDMTV interpelle les autorités administratives pour faire évoluer le modèle français

Communiqué de presse

 

La revente de la chaîne N°23 au groupe Next Radio TV pour près de 90 millions d’euros 2 ans après son acquisition est l’une des opérations médiatico-financières les plus scandaleuses de ces dernières années.

Pour obtenir cette fréquence TNT à titre gracieux les promoteurs de cette chaîne ont trompé le CSA en prétendant faire une ‘ Télédiversité ’ ouverte et moderne qui en fait ne s’est limitée qu’a la présence à l’écran de quelques animateurs alibis et à des rediffusions multiples de vieilles séries US ou d’émissions sur… le tatouage.

Ils ont aussi floué les millions de téléspectateurs attachés à la représentativité des minorités dans les médias.

 

BDMTV chaîne citoyenne née dans le sillage des émeutes urbaines de 2005 et 2007 et seul média sur la TNT se consacrant contre vents et marées à la promotion de la diversité et des talents des quartiers s’insurge contre ce qui apparaît comme une tentative de braquage en bande organisée, commise par des dealers de fréquences.

 

Pour Ibrahim Sorel KEITA, Président de la chaîne, décidé à saisir la justice : « Ces affairistes se sont servis de nous et des règles d’acquisition dévoyées à des fins purement spéculatives et dans un climat d’opacité totale.Pour faire la lumière sur cette affaire, soucieux des valeurs de pluralisme et de transparence, nous avons saisi le CSA pour lui demander des informations dans le cadre d'une procédure d'accès aux documents administratifs (CADA).

Il s'agit d'obtenir les différents procès-verbaux ayant conduit à la décision d'attribution, les mails échangés avec le CSA préalables à cette décision, les différents rapports envoyés par la chaîne au CSA sur l'exécution de ses engagements relatifs à la diversité ».

 

Nous interpellons les autorités administratives et politiques et tous ceux qui veulent faire évoluer le modèle audiovisuel français dans un sens plus démocratique afin de dénoncer et empêcher cette vente qui dans le contexte actuel de malaise social et civique peut renforcer la fracture médiatique et la défiance à l’égard des valeurs de la République.

 

 

Contact Presse:

 

Ruken KAPLAN: 07.86.0072.57

Abdoulaye BARRY: 06.01.30.16.91