Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Déclaration en Conférence de presse  du parti ASTRE au Tchad

ALLADOUM DJARMA BALTAZAR.
Président National de l' ACTION SOCIALISTE TCHADIENNE pour le RENOUVEAU(ASTRE)
Tel:+235 66292939+235 66292939/99292939/77292939


Conférence de presse du parti ASTRE du 13 Juin 2015
Déclaration liminaire du Président National
Mesdames et messieurs les journalistes,
Mesdames et Messieurs les présidents et Secrétaires Généraux des partis politiques amis.
Distingués invités,


Mesdames et messieurs


Nous tenons tout d’abord, à vous remercier pour avoir honoré de votre présence cette invitation malgré que le samedi, soit une journée de recréation. Cela témoigne de votre désir pour le changement et la conscience que vous avez de la chose politique.
Nous voulons ici, à nous acquitter d’un devoir qui est celui de mesurer le chemin parcouru par les acteurs politiques depuis le début de ce processus électoral avec ses hauts et ses bas.
C’est le lieu de situer la responsabilité des uns et des autres, pour que le peuple ; véritable victime de la farce de certains politiciens véreux, soit informé et s’en fasse une opinion claire.
En effet, depuis Octobre 2013, après la publication de la Loi 16 portant création de la CENI, le CNDP avait procédé de manière artisanale à la désignation des membres de ladite Commission. Rappelez-vous, en son temps, même les morts étaient éligibles à la CENI. Si ce n’était la vigilance du parti ASTRE dont nous avons l’honneur de présider à la destinée, le processus électoral allait être une triste comédie. Malheureusement, dans ce brouillard, la majorité en a profité pour se tailler la part du lion grâce à la modification de l’article 3 de la loi 16.
Restant dans sa logique égoïste, la composante opposition avait reconduit à 95% la liste des membres désignés par l’argumentaire selon lequel, il fallait des personnes dont la probité morale est irréprochable. C’est ainsi que certains partis qui se réclament d’une grande représentativité sont allés siéger dans ce centre des affaires fructueuses, appelons la ainsi cette CENI.
Début 2015, par des communiqués et conférences de presses interposés, les acteurs politiques ont fini par avoir un mécanicien d’ordinateurs, ex-employé de l’entreprise ’’MORPHO’’ en lieu et place d’un expert qui a pesé lourdement au trésor Public, grenier commun du public Tchadien.
En date du 15 Mai 2015, ledit expert écrivit aux membres du comité Ad hoc pour émettre des réserves en tenant copie le Président de la CENI, le dernier Jean Pierre de la CENI.
Aussitôt, le 18 mai 2015, Monsieur Jean pierre notifie provisoirement le marché à ’’MORPHO’’, du coup les spéculations ont gagné la rue. C’est ainsi que faute de justification et de raisonnement cohérent sur l’attribution dudit marché, le collège des présidents et secrétaires généraux de la Convention pour le Changement et l’Alternance Démocratique(CAD), lors de sa plénière du 22 Mai 2015 avait décidé de procéder à la saisine du Cadre National de dialogue Politique (CNDP) afin de destituer le président de la CENI. Suite à cette saisine, le CNDP avait mis sur pied une commission tripartite (Opposition, Majorité et Société civile) en qualité d’observateurs aux travaux de confrontation entre ’’MORPHO’’ et l’expert d’une part et de vérification de la régularité des étapes ayant abouti à l’attribution du marché à ’’MORPHO’’.
Trois comptes rendus ont été ramenés à la plénière du CNDP. Ce qui a valu la caducité de la mission, néanmoins avec un recul, nous nous rendons compte qu’il existe un deal entre les diablotins d’opposants qui siègent à la CENI et les diables géniteurs qui les ont envoyés à la CENI pour sceller le sort du peuple Tchadien qui n’aspire qu’au changement.
Que celui qui a des yeux pour voir et des oreilles pour entendre constate que cette fois ci, l’opposition est victime de sa propre turpitude.
De ce qui précède, le président de la CENI n’a fait qu’entériner les forfaits des représentants de l’opposition qui, d’ailleurs ont été félicités par leur hiérarchie politique respective.
Ceux qui cri aux scandales, doivent s’assumer, leur représentants en signant tous les procès verbaux ont trahi la confiance placée en eux par toute l’opposition et comme tel, ils doivent rendre le tablier.
Mesdames et messieurs les journalistes
L’histoire, père de la vérité, nous donne aujourd’hui raison : le processus électoral est actuellement grippé, la CENI mère et le CNDP versent dans l’interprétation de (2) mots qui, à mon avis, relève simplement de la mauvaise foi. Il s’agit des mots : Souveraineté et Accompagnement.


ASTRE appelle tout le monde à la retenue et à la lucidité et tient pour responsable de ce blocage, la composante opposition de la CENI mère.


En outre le parti ASTRE, s’interroge sur l’avenir du Kit biométrique, nœud de la mafia orchestrée de toutes pièces.


Le peuple doit demeurer vigilant, car son avenir est en train d’être joué par ces gueux d’opposants.
Je vous remercie et reste disposé à répondre à vos questions.

ALLADOUM DJARMA BALTAZAR
PRESIDENT NATIONAL DU PARTI ASTRE