Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Discours émouvant de Hawa Deme au forum des jeunes Africains à Abidjan

Chers amis,

Je partage avec vous mon discours prononcé du fonds de mon coeur, lors du Forum des Jeunes Africains à Abidjan (organisé par Wbg-Imf Young African Society) ‪#‎BanqueMondiale‬ ‪#‎Afrique‬ ‪#‎Jeunesse‬

PS : can someone help me to translate this speech in English ? Thanks in advance !

****
Excellence Monsieur le Ministre,
Honorables invités
Mesdames et messieurs
Chers collègues et amis

Bonjour

Je suis ici aujourd'hui, parce que je suis Malienne, parce que je suis Africaine.
Parce que je suis Africaine, j'ai pu répondre à la phase de nomination de YAS – Young African Society,
et parce que je suis Malienne, mon gouvernement a pu me désigner dans la phase finale pour représenter mon pays ici, aux côtés d'autres jeunes, maliens, camerounais, rwandais, congolais, zimbabwéens, mauritaniens, ghanéens, africains, de plus de 40 pays !

Comment ressentir autre chose qu'une immense fierté, un honneur.

Mais lorsque pendant que nous sommes ici, d'autres jeunes de notre âge, aspirant comme nous à l'éducation, à l'emploi, à l'entrepreneuriat,
prennent le chemin de l'exil,
perdent la vie dans la mer en essayant désespérément d'échapper à leur sort au Mali, au Sénégal, en Afrique,
je ressens un sentiment intense de tristesse et de révolte !

Oui, Mesdames et Messieurs, ils sont morts parce qu'ils sont Africains !

Le drame de l'immigration devenu si banal, ces centaines de corps de femmes d'enfants d'hommes qui se perdent dans la mer, dans l'océan, sont devenus une banalité que souvent ni nous jeunes africains ne décrions assez !

J'aimerais rendre hommage à tous ces jeunes qui, parce qu'ils sont Maliens, Africains, meurent chaque jour dans l'indifférence d'autres jeunes, de moins jeunes, de tout un continent, du monde entier ...

Si nous devions faire silence pour leur âme, une minute ne suffirait pas, des siècles seraient nécessaires ...
Car, Mesdames et Messieurs, en un an, l'Afrique a perdu l'équivalent de deux fois les effectifs de l'armée de mon pays.

Ce Forum parle de l'Afrique que nous voulons pour l'après 2030.

En tant que jeunes africains, nous avons dit que nous voulons être éduqués, que nous voulons travailler et entreprendre dans les meilleures conditions !

Nous avons dit qu'il y a des secteurs clefs de l'économie du continent dans desquels nous voulons nous illustrer, en faveur desquels nous avons des idées clairs et précis !

Nous avons dit que nous sommes le présent et le futur de ce continent et de ce monde, et que nous voulons jouer notre partition !

Mesdames et Messieurs, j'ai le plaisir de vous annoncer que cela débute maintenant !

Dans mon pays, le Mali, nous vivons sur un territoire large de 1 million 241 mille km2.
Nous sommes beaucoup plus petit que le Nigeria mais bien fois plus grand que le Togo !
Nous sommes 13 millions d'habitants dont plus de la moitié a moins de 15 ans !

Mon pays a vécu un tournant de son histoire lorsqu'en janvier 2012, à un mois des élections présidentielles, un coup d'état nous a tenu éveillé des nuits d'affilée, qu'une bande de groupes armés, séparatistes narco trafiquants sous couvert du pseudo combat djihadistes et ethniques ont déstabilisé et terrorisé toute une partie de la population !

Cette histoire ressemble tellement à celle d'autres pays de l'Afrique !

Parce que je suis Malienne et profondément passionnée par mon pays, qui a vu naître des héros comme Soundiata Keita, Samory Touré, Aoua Keita, Amadou Hampaté Bâ, Askia Mohamed, Firhoun, qui a compté en Afrique parmi les plus grandes puissances depuis le temps des grands empires Songhai, l'empire du Mali, le Royaume Peul de Macina..., qui est le berceau d'incroyables civilisations Dogon, Touareg , Sonrhai, Bambara, Peul ..., le Mali que l'on traverse émerveillé par sa richesse et sa diversité culturelle, son patrimoine classé, le Mali qui est Toumbouctou, Djenné, Mopti,

j'avais envie de partager avec vous ma foi au présent et à l'avenir,
de vous inviter à venir visiter mon pays, expérimenter l'hospitalité légendaire de nos gens, à venir travailler auprès de nos populations, à venir créer des entreprises dans les nombreux secteurs de l'agriculture, agri business, des mines, de l'énergie !

Au Mali, nous avons du soleil à n'en plus finir, nous avons un potentiel hydraulique, nous sommes 3ème producteur d'or en Afrique, 11ème au monde, nous avons des hectares de terres à cultiver, nous avons les plus beaux troupeaux de bétail en tous genres ...

Je termine mon propos par une exhortation pour certains et un rappel pour d'autres !
Nous sommes ici parce que nous sommes jeunes africains, souvent reconnus leaders.
Nous vivons sur le contient et parfois hors du continent.
Nous avons L'Afrique dans notre cœur et dans notre sang, dans notre chair et dans notre ame.
Nous sommes en 2015.
L'Afrique de nos rêves, pour 2030 et au-delà débute aujourd'hui et notre contribution aussi !

Soyons acteurs du changement. Soyons ceux qui marchent inexorablement vers cet avenir radieux !

Dès aujourd'hui, embarquons avec nous d'autres jeunes, qui parce qu'ils sont africains n'ont pas forcément la chance d'aller à l'école d'avoir un emploi d'entreprendre !

Descendons dans les rues Bamako, Conakry, Harare, Jobourg, Lagos !

Adressons la parole au vendeur de mangue du coin de la rue, au cireur de chaussures, au petit mendiant, au pousseur de pouce-pouce, au jeune paysan !

Embarquons-les dans notre voyage vers l'Afrique de nos rêves.

Une Afrique dont les enfants ne fuiront plus pour souvent terminer au fond de la mer,
une Afrique où nous vivons bien et où nous accueillons le monde entier,
une Afrique que nous façonnerons avec notre regard tourné vers la même direction :

l'espoir, la perpétuelle réinvention de soi.

Je vous remercie.