Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Deby réçu à l'Elysée,  François HOLLANDE interpellé !

 

  Lettre au Président Hollande sur l'entretien qu'il aura le jeudi 14 Mai 2015 à 17heures avec DEBY ITNO  
 
   
 
  Lettre Ouverte Au Président Hollande : le sauveur non de la France mais de l’Afrique de ces Dictateurs Chefs d’Etats Africains.



Objet : L’opinion des Forces Vives


 : Visite du Dictateur Déby à l’Elysées

A BAT DEBY ITNO, DEGAGE DEBY ITNO: Le Printemps Africain te rattrapera.



L’heure est au gravissime, le constat est attristant, la duperie ne passera pas, le Tchad est bel et bien une république bananière dirigée d’une main de fer depuis un quart de siècle par un général-sultan-président nommé Idriss Deby ITNO, l’homme a une singularité, il n’aime pas son peuple. 
Il a réussi par des manœuvres dilatoires et diaboliques à faire du Tchad un Etat de non-droit voir un No man’s land.

Le Tchad avec Idriss Deby à sa tête est un pays moutonnier et tiers-mondiste qui a doublement raté le rendez-vous de l’histoire.
 Dans cette dictature militaire, aucune alternance pacifique n’est possible avec ce monarque sinistrement célèbre par ses dérives dictatoriales et machiavéliques qui se répètent en boucle.
Les élections ne sont que des simples mascarades et des non événements pour amuser la galerie. Le hic dans cette histoire est qu’il s’en sort toujours gagnant avec des scores à la soviétique qui frôlent le ridicule, au moment où nous mettons sous presse ces lignes, il est en train de rempiler son nième mandat tragique pour le peuple Tchadien.
Ce général mégalomaniaque, schizophrénique et paranoïaque ne lésine pas sur les moyens pour traquer ses opposants, certains se retrouvent à deux mètres sous terre. Les liquidations politiques et les mutilations physiques sont légions. Aucune voix discordante n’est tolérée, la pensée unique a refait surface. Les répressions sont mémorables et mécaniques. La presse est muselée, l’opposition pacifique décapitée, la société civile réduite au silence.
Les journalistes et les prisonniers d’opinion croupissent dans les calamiteuses geôles d’Amsinené, les députés d’opposition sont jetés en taule malgré leur immunité parlementaire, bref la crispation du climat politique est plus que jamais à son paroxysme et les lendemains déchantent.
L’économie Tchadienne est en péril, malmenée par des bandits à cravate qui la pillent sans aucune retenue. La course à l’enrichissement est engagée depuis belle lurette par le coup d’envoi donné par son sponsor. Ce pillage systématique à atteint sa vitesse de croisière et les caciques du pouvoir rivalisent avec les biens mal acquis.
Toutes les Ressources de l’Etat (Pétrole, Mines, le Ciment et les Télécommunications: gérées par son grand frère DAOUSSA comme sa propre boutique.) et les régies financières (passeport, carte d’identité, carte grise et permis) sont privatisées par sa famille très proche du Président et de son épouse 1ere Dame.
Les criminels économiques multirécidiviste sont encouragés, sinon comment comprendre leur promotion ?
La promotion de la médiocrité, la corruption généralisée, le népotisme, le clientélisme, la délinquance financière et la clownerie sont institutionnalisées et le Tchad occupe la queue du peloton dans les rapports des institutions internationales.
Les Tchadiens porteront une plainte auprès des Nations Unis contre la Banque Mondiale et le FMI qui ont mis un modèle artistiquement flou pour financer l’exploitation du pétrole au Tchad d’où Deby a profité pour faire une gabegie des nos ressources et asseoir son Pouvoir. 
Les maigres ressources du pays sont bazardées, le pétrole est devenu une chasse gardée d’une clique cynique, démoniaque et maffieuse au détriment des masses populaires. Aucune politique sociale n’est d’actualité, l’eau potable et l’électricité sont des luxes qui ne sont pas à la portée du citoyen lambda. Les hôpitaux sont des véritables mouroirs à ciel ouvert, l’agriculture n’est pas encore mécanisée, elle est à l’état rudimentaire. Le système éducatif est un désastre, la débâcle scolaire de toute une génération est à mettre à son actif. L’exemple le plus patent est le scandale du concours de l’ENAM organisé par MOUSSA FAKI ET YOUNOUSMI sous l’égide du Monarque DEBY.
 En véritables gangsters, Idriss Deby et sa bande ont réussi à compromettre l’avenir des générations futures.
 La récente pénurie de carburant est artistique : Le cercle très proche de la 1ere Dame et de Deby a organisé avec brio en vendant les dotations nationales du carburant à coté chez nos voisins. 
Aux dernières nouvelles le Tchad est en cessation de payement et les fonctionnaires peinent pour gagner leur salaire. Grace au FMI et à l’effet initiative PPTE que le Tchad s’arrange à arrondir ces fins de mois. 
La géopolitique mise en place par le système qui consiste à former un gouvernement sur des bases régionales est moyenâgeuse, certains membres du gouvernement sont semi-analphabètes, il suffit de les voir baver à la télé Tchad, l’autre outil de propagande de HASSAN SYLLA BAKARI.
Le pouvoir judiciaire et le pouvoir législatif laissent à désirer, la mainmise de l’exécutif plane en permanence, la justice est quasi-inexistante et elle est à géométrie variable. Les bourreaux sont les juges. 
L’Assemblée Nationale fait passer les humeurs du prince, le coup de grâce a été la modification du nombre de mandats.
L’insécurité est criarde dans cette jungle et Idriss Deby cri sur tous les toits que la kermesse du désordre est terminée.
 Les forces de l’ordre qui ont la noble mission de protéger les personnes et leurs biens se retournent contre elles, les terrorisent et les rackettent en longueur de journée, des paisibles citoyens froidement exécutés à la barbe des forces de l’ordre, l’autorité de l’Etat platement défiée.
 Jamais de mémoire aucun régime n’a autant excellé dans le gangstérisme d’Etat et cerise sur le gâteau Idriss Deby continue de promettre le chaos au peuple Tchadien.
Idriss Deby a arrosé l’équipe de SARKOZY avec des valises de billet de 500 euros à chacune de ces visites à Paris.
 Le pouvoir de la gauche a été trop complaisant avec ce régime, il a été introduit par le cercle Fabuis et Yves Le Drian chez Hollande moyennant le Mali et Boko Haram.
 La Politique Française en Afrique doit changer. Ces hommes Français au pouvoir du gauche ont assassinés nos efforts dans la démocratie, dans tout ça où est la Démocratie que prône la France Républicaine et Révolutionnaire. 
Deby a acheté Béchir BEN YAHMED et son groupe JA pour faire ces éloges(02 millions d'Euros du trésor public sont virés chaque année dans les comptes de JA). 
Dans ces circonstances, le peuple Tchadien tout entier demande à la France mère Patrie de ne pas continuer à soutenir un régime aussi impopulaire. 
Merci à l’Amérique d’OBAMA qui a juré de ne pas soutenir ces régimes dictatoriaux de l’Afrique Centrale( DEBY, BONGO,BIYA, SASSOU, KABILA ET OBIANG ) malgré des vanités que s’offrent ces Présidents à vie et leur clique de Le Drian et Fabuis : stabilité imaginaire, simulacre de progrès et guerre contre les terrorismes. 

En conclusion le peuple Tchadien malgré qu’il était amorphe mais désormais il doit impérativement donner lui même le coup d’envoi de sa libération totale : sortir en masse dans la rue et manifester énergiquement pour mettre un terme au règne du fléau DEBY ITNO.
Il nous faut une cohésion nationale de l’opposition radicale et de la société civile pour mener des actions concertées.

Mais attention pour corriger les erreurs passées et éviter les cas des Hadjarai et des Ouaddaiens à cause de leur appartenance religieuse avaient été massacrés par l’armée clanique de Deby sous l’œil complice des Français et de la communauté Internationale. 
A cet effet, le soulèvement populaire est inévitable mais pour limiter les dégâts ou économiser les morts il faut nécessairement que le déclic vienne de nos concitoyens sudistes (appuyés par les nordistes républicains) qui semble t-on pour plusieurs considérations auront la protection du français et du reste du monde occidental ainsi l’armée clanique de Deby sera prise au piège et sera taxée des crimes contre l’humanité et la débandade sera totale.
 notre seul slogan : DEBY DEGAGE, TU NE SERA PAS CANDIDAT EN 2016.Trop c'est trop.
 Rendez-vous ce mois de Mail 2015 sur l’ensemble du territoire du Tchad.

VIVE LE TCHAD, UN ET INDIVISIBLE.
 Vive la vraie gauche Française et pour que vive la France libre et démocratique.

LES FORCES VIVES: TROP C'EST TROP
 
 
  -- envoyé par ADAMOU AMIR ADOUDOU (adamouamir.adoudou@yahoo.fr)