Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

BAD : Bedoumra Kordje, lourdement battu,  le monde s’effondre sur Idriss Deby

Sans tambour ni trompette, le ministre nigérian de l’Agriculture, Akinwumi Adesina, a été élu, jeudi 28 mai, à la tête de la Banque Africaine pour le Développement (BAD),plébiscité avec 58,10% voix contre 31,62% du ministre tchadien des finances, Bédoumra Kordje.

Devenu, plusieurs fois ministre au Tchad grâce à Zakaria Idriss Deby, Bédoumra Kourdje a malheureusement perdu. En dépit d’un soutien politique de son mentor, Idriss Deby et d’une mobilisation de la presse locale arrosée par ses francs cfa et des twettos mis à sa disposition sur la toile pour le porter à la tête de la BAD, Bédoumra Kordje a été finalement battu par un redoutable candidat venu du Nigéria, en la personne de Akinwumi Adesina.

Qui est Bedoumra Kordjé ?

Après avoir fait toute sa carrière à la Banque Africaine de Développement (BAD), il a occupé le prestigieux poste de Secrétaire Général de l’institution financière panafricaine. C’était entre 2003 à 2004. Lorsqu’il nous recevait, chez lui, il a été un homme courtois, respectueux et intégre, jusqu’à sa rencontre en 2005 avec Zakaria Deby à Tunis. Le fils d’Idriss Deby a convaincu le fonctionnaire international tchadien de quitter la BAD, pour devenir ministre des finances du Tchad. Il informe son père, Idriss Deby accorde illico-presto une audience à Bédoumra Kordje.

Par ailleurs, il faut dire que Bédoumra Kordje, était aussi connu de l’épouse du président tchadien, Hinda Deby qui a voulu intégrer la BAD en 2003 et a dû laisser tomber après son mariage en 2005 avec Idriss Deby.

Poltron et influençable, sans personnalité ni envergure, Bédoumra Kordjé, a succombé aux tentations matérielles d’un pouvoir dictatorial. Aveuglé par un poste ministériel, il a perdu aujourd’hui, toute crédibilité dans les milieux intellectuels tchadiens.

Plusieurs fois, Bédoumra Kordje, a été humilié aussi bien par Salay Deby, directeur des Douanes que par Daoussa Deby, frère aîné du président tchadien et ministre des télécommunications.

Son échec à la tête de la prestigieuse Banque Africaine de Développement (BAD), éviterait à l’institution, la prise en otage et l’influence d’un pouvoir autocratique. Bédoumra Kordje, n’est autre que le candidat véreux d’une famille kleptomane au pouvoir au Tchad. Il était désigné pour remplacer Christian Ngardoum, tué en Malaisie, après avoir été usé par le clan Deby.

Pour ceux qui ont soutenu et rêvé, de  voir, Bédoumra Kordje à la tête de la BAD, l’espoir s’effondre avec eux, Idriss Deby, parrain du candidat malheureux.

 

La rédaction du blog de makaila