Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: un avocat et ses clients accusés d'arnaques et escroqueries à Digangali

Bonjour,
Par la présente nous voudrions vous informer de l'arnaque , et de l'anarchie qui se passent au quartier Digangali.
Depuis ces derniers temps un groupuscule d'individus dirigés par les sieurs Mokhtar Mahamat Allamine, Blingo, Assilek et Alhadj Hissein, assisté de leur avocat Me Honoré au barreau du tribunal de Ndjamena se disant intouchables et bénéficiant du soutien des gens hauts placés
bafouent l'autorité de l'Etat en mettant en cause l'attribution des parcelles du quartier Digangali par l'Etat aux particuliers.
Ce groupe se permet d'arracher les parcelles dument attribués par l'Etat aux particuliers , les harcellent , se permet de suspendre les chantiers sans aucune ordonnance du tribunal , intimide et extorque des fonds arbitrairement avec la complicité des autorités aux quels le groupe a promis des terrains a arracher au cas ou le particulier cède sous la pression et menaces.
Où  sont passés le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, celui de l’aménagement du territoire attributaire des parcelles, et celui de la justice pour mettre fin à cette mascarade et éviter le pire qui pourrait advenir et éviter un bain de sang inutile et instaurer le droit et l'autorité de l'Etat. Mais comme on est au Tchad on ne pourrait compter sur ces autorités , il n’y a lieu que de s’en remettre a Dieu et ainsi l’injustice et l’arbitraire continueront “.

Correspondance Particulière.

 

 

Bonjour,
Par la présente nous voudrions vous informer de l'arnaque , et de
l'anarchie qui se passent au quartier Digangali.
Depuis ces derniers temps un groupuscule d'individus dirigés par les
sieurs Mokhtar Mahamat Allamine, Blingo, Assilek et Alhadj Hissein,
assisté de leur avocat Me Honoré au barreau du tribunal de Ndjamena se
disant intouchables et bénéficiant du soutien des gens hauts places
bafouent l'autorité de l'Etat en mettant en cause l'attribution des
parcelles du quartier Digangali par l'Etat aux particuliers.
Ce groupe se permet d'arracher les parcelles dument attribués par l'Etat
aux particuliers , les harcellent , se permet de suspendre les chantiers
sans aucune ordonnance du tribunal , intimide et extorque des
fonds arbitrairement avec la complicité des autorités aux quels le groupe a
promis des terrains a arracher au cas ou le particulier cède sous la
pression et menaces.
Ou sont passés le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique,
celui de l’aménagement du territoire attributaire des parcelles, et celui
de la justice pour mettre fin à cette mascarade et éviter le pire qui
pourrait advenir et éviter un bain de sang inutile et instaurer le droit
et l'autorité de l'Etat. Mais comme on est au Tchad on ne pourrait compter
sur ces autorités , il n’y a lieu que de s’en remettre a Dieu et ainsi
l’injustice et l’arbitraire continueront “.
Signé Correspondance Particulière.