Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Les enseignants du public pour la région de N'Djaména, au Tchad, poursuivent leur grève déclenchée la semaine dernière pour dénoncer le retard dans le paiement des salaires.

Les salaires commençaient à être débloqués en fin de semaine dernière mais pour le secrétaire général du Syndicat des Enseignants chargé de la région de N'djamena, la grève se poursuivra "jusqu'à ce que le dernier enseignant soit payé".

Une nouvelle assemblée générale est convoquée mardi afin de faire le point sur la situation.

Le ministre des finances a évoqué des problèmes liés à l'informatisation du système dans la fonction publique.

Finances publiques en difficulté.

Et il y a surtout, selon le gouvernement, un contexte économique difficile lié à la chute du prix du baril de pétrole ainsi qu'aux répercussions de l'insécurité qui freinent ou paralysent les échanges commerciaux avec les voisins camerounais et nigérian.

En outre, le coût de l'intervention militaire contre Boko Haram n'est pas officiellement chiffré.

Pour la seconde fois, le budget pour l'exercice 2015 a dû être révisé. Un projet de loi a été adopté la semaine dernière en conseil des ministres prévoyant un déficit prévisionnel de plus de 400 milliards de Francs CFA.

De plus, le Tchad compte sur l'appui de ses partenaires financiers et les discussions avec le Fonds Monétaire International se poursuivent pour être admis dans le cercle des pays pauvres très endettés.

En attendant, l'Union des Syndicats du Tchad lance une mise en garde estimant que la conjoncture ne doit pas empêcher l'Etat de répondre à l'obligation de payer les fonctionnaires à temps.

Le président de l'Assemblée nationale lui-même a déclaré la semaine dernière en ouvrant la session parlementaire que les salaires devaient être payés à échéance pour éviter, "les tensions sociales risquant de déboucher sur une crise politique"