Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad-Kyabe: violents affrontements entre l'armée et des manifestants

Une fois encore les forces d' Idriss ont tiré sur des populations civiles innocentes. A Kyabe, chef lieu du département du Lac Iro, un commerçant répondant au nom de Mbodou, a accusé un jeune homme du nom de Ngabo Naka d'un vol de téléphone. La police arrête l'accuse et l'enferme après l'avoir sérieusement endommagé. Lorsqu'elle ouvre la cellule, trois jours après, après l'avoir privé de toutes assistances, c'est le corps innamine du jeune qu'elle trouve. Or les parents étaient au commissariat pour apporter un peu à manger au prévenu. Les réclament le corps du défunt que la police refuse de leur donner. En colère, les jeunes s'en prennent au commissariat, saccagent les locaux, brûlent un véhicule de la police. Les policiers sentant la détermination de la population ont abandonné les lieux et sont allés se réfugier à la brigade de la gendarmerie.

Les manifestants les suivent et se retrouvent face à face avec les bérets rouges (forces spéciales de sécurité de Déby) . Ceux-ci ouvert le feu sur les manifestants. Bilan 4 morts ( dedjina, Ngabo,Florent, Gata Tassinga, Nabia Mborou), 11 blessés dont 5 graves, de sources hospitalières dont Djimet Kamndaou et Abel.

Tout cela s'est passé entre 11h et 14h du 25/04/2015. A 15h30, 5 véhicules de bérets rouges quittent Sarh pour aller en renfort à Kyabe qui se trouve à 102 km du chef lieu régional. A 17 h le Gouverneur suit. A 18h15 un blessé grave decede à l'hopital. A 18h, 2 transall de l'armee nationale atterrissent à Kyabe. A la nuit tombée, on ignore ce qu'ils ont transporte. 19h on parle d'un retrait massif des hommes valides de la ville armes d'armes traditionnelles. A 20h le Gouverneur à envoyé sur Sarh les éléments qui auraient tire sur la population civile.

Nous en sommes là. Et personne ne sait comment sera gérée la journée du 26/04. Une fois encore, Kyabe enterrera ses morts dans l'indiference de la communauté internationale qui loue la brutalité des forces de Déby sans un regard sur les violations massives des droits humains et le déni de justice du dictateur utile pour la lutte contre le terrorisme. L'Union Européenne finance sans compter cette police et les unités de Gendarmerie en coopération avec l'Ambassade de France à Ndjamena. Que Dieu sauvé les Tchadiens.

 

Correspondance particulière