Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

TCHAD:  IDRISS DEBY S’INQUIÈTE !

J’ai lu avec beaucoup d’intérêts les échanges entre les éléments de la famille HAGGAR à propos de certains maux que cette famille rencontre, des maux que toutes les familles tchadiennes rencontrent sous Idriss Deby, et finalement des maux que tous les tchadiens rencontrent sous Idriss Deby hormis quelques partisans et la famille présidentielle.

Je n’ai pas vu de contradictions sur le fond des échanges qui reconnait qu’Idriss Deby est un problème, qu’Idriss Deby est la cause de nos problèmes. Je vois tout simplement une différence d’approche.

L’un en colère contre l’injustice et les violations des droits et appelle à une juste révolte des personnes qui gardent encore un reste de dignité d’hommes, mais en plaçant la révolte sous l’angle de la famille, soit un angle réducteur. Si une telle colère est saine et justifiée, et l’appel à passer à l’action totalement justifier, l’approche est sans issue et ne porte pas un caractère républicain donc vouée à l’échec. Et certainement, ce sera la préférence d’Idriss Deby pour se trémousser davantage dans le crime.

L’autre ne nie pas les problèmes mais le situe dans une lecture globale, ce qui est une vision de raison à mon avis et une approche plus efficace car Idriss Deby et ses courtisans ont fait du mal à toutes les familles tchadiennes. Par conséquent, il ne s’agit pas d’une exception avec la famille HAGGAR mais d’une généralité dont l’échelle reste nationale donc la réponse doit être de type nationale même si l’entrée en matière pourrait commencer par quelques individus appartenant à une même famille ou à plusieurs familles qui se rapprochent et se coordonnent. Je veux dire tout simplement qu’à un problème global, il faut une réponse globale même si la globalité est une somme d’individualité. Ce n’est pas une question de justesse de pensée mais une question d’efficacité de la réponse.

Donc, il n’ya pas de mal dans les échanges que nous avons lus et rien qui déshonore HAGGAR à ce stade. Au contraire, ces échanges nous ont permis de dégager la nécessité de converger nos forces dans un cadre salvateur unique ou autour d’une idée salvatrice qui réunirait tous les tchadiens afin d’arracher la libération et instaurer la justice sociale que nous revendiquons tous.

Je dis donc que le camp de l’ennemi du peuple incarné par celui d’Idriss Deby ne réjouisse pas d’une apparente division mais qu’il s’inquiète plutôt car le cas que la famille Haggar est amenée à poser publiquement se vit dans chaque famille tchadienne. Et nous travaillons déjà à ce que cette officialisation des maux au sein des familles ne sert pas à décourager, désespérer, à devenir fataliste et à baisser les bras et les têtes. Parce que Haggar, ce n’est pas le découragement, pas le relâchement, pas la faiblesse morale de s’affranchir, pas l’indignité. Prenez le nom HAGGAR et remplacez-le par chaque nom de famille tchadienne et vous comprendrez exactement ce que je veux dire. Si vous restez à un seul nom, ce sera la logique d’une famille et c’est tout à fait en deca de mon idée et mon aspiration.

Ce que je dis vaut pour toutes les familles tchadiennes. Je prends l’exemple de Haggar parce que c’est ce nom qui est cité dans le contexte qui m’a amené à réagir.

Nous devons travailler le plus rapidement à converger toutes les familles et les forces vers une idée ou une vision du Tchad qui rassemble. C’est d’une idée que nous avons besoin pour nous rassembler. C’est d’un projet de société que nous avons besoins pour nous rassembler. C’est à cette tache, la plus urgente, que les ainés, les intellectuels et la jeunesse instruite doivent s’atteler pour proposer et rassembler rapidement.

Nous vivons et connaissons au bout du doigt ce qui se passe à Ndjamena au sein de la rue, au cœur des familles. Nous connaissons les ras-le-bol dans chaque foyer, y compris dans les milieux de ceux qui ont profité du système. Il suffit de proposer une idée qui rassemble et qui rassure, un projet de société qui tient compte des intérêts de tous les tchadiens sans distinction d’ethnie ou de région pour que gorane, zakawa sara, tama, ouaddaiens, arabe, moudang,…se réunissent et chassent Idriss Deby.

Qui veut proposer l’Idée et le projet qui vont rassembler les tchadiens pour le Tchad de demain ? Qui veut et peut ? J’avoue que seul, je n’ai pas la capacité de faire une proposition satisfaisante mais je pense qu’ensemble nous y arriverons. Et d’ailleurs, c’est un Idée ou un Projet qui ne peut pas être proposé par un seul individu mais par tous, avec les apports modestes de tous pour une chose plus grande. .

J’appelle à l’unité au sein de chaque famille tchadienne et à l’unité entre les familles tchadiennes car c’est la seule façon de vaincre le mal qui domine depuis le 1er décembre 1990. J’appelle aux idées, aux débats d’idées, aux échanges créateurs d’idées desquels un projet salvateur et libérateur pourrait voir le jour.

JE SUIS TOUTES LES FAMILLES TCHADIENNES UNIES CONTRE LE POUVOIR D’IDRISS DEBY.

Hamad Guera

hamad.guera@gmail.com