Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:Urgent- Le blogueur Mahaydine Babouri libéré grâce à une médiation familiale //Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Toko, l’ancien attaquant du PSG, de 1980 à 1985, qui a fait vibrer le Parc des Princes dans les années 1980, vit dans le sud de la France avec une retraite de smicard.

 

Le premier Tchadien devenu professionnel en France a connu ses heures de gloire avant de prendre sa retraite sportive en 1986, après une pige d’un an au Racing de Paris, et sa retraite tout court en 2013. Une retraite courte, inversement proportionnelle au talent de ce buteur d’exception de plus d’un mètre quatre-vingt-dix.

Quelques missions par-ci par-là pour superviser des joueurs et des adversaires pour le compte du Paris-SG jusqu’en 1999, puis en free-lance et maintenant la retraite sans le sou :

« Moi, je ne suis pas plus bête qu’un autre. J’ai eu des appartements à Bordeaux et dans les Yvelines. Je faisais quand même partie des joueurs qui, à l’époque, gagnaient bien leur vie. Mais les liquidations de biens, les impôts ne m’ont rien laissé. Et puis je ne suis pas un homme d’argent. Pour divorcer, j’allais au tribunal sans avocat… Mais je ne suis pas le plus malheureux. Cela se passerait mieux avec une retraite un peu plus conséquente, cela me permettrait d’aller m’installer à Paris. Mais je vis, je mange, une fois par jour seulement, c’est bon pour la ligne. » Source l’Equipe.



Read more: http://www.camer-sport.be/2256/5/TD/11/tchad-jouer-au-psg-et-finir-sans-le-sou-chad.html/#ixzz3WYtSTgwF