Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Lettre d'un Tchadien au nouveau Président nigérian, le Général Muhammadu Buhari

 

Par Senior Mbary

 

Excellence, Monsieur le Président,

 

Je voudrais tout d’abord vous adresser mes vives félicitations pour votre double victoires : votre brillante élection à la présidentielle avec plus 64% des voix et aux législatives dont votre parti a remporté 21 Etats sur les 36.

Je me réjouis de ces victoires, non pas seulement parce que vous le méritez mais aussi parce que ces élections ont été des plus transparentes dans un grand pays comme le vôtre, reconnu comme l’un des plus corrompus sur le continent. Je me réjouis également de votre arrivée parce que, de nouveau, le Nigeria va avoir comme dirigeant un homme intègre, qui pourrait faire de ce pays un modèle de démocratie et une locomotive pour les autres pays africains.

Comme vous pouvez le constater, l’Afrique est malade de ses dirigeants. Regardez autour de vous, en particulier en Afrique centrale[i]. Cette sous-région est la plus riche : pratiquement tous les pays qui en sont membres sont producteurs de pétrole depuis au moins 10 ans, en dehors du Burundi, de la RCA et de Sao Tomé & Principe, mais la majorité des populations de ces pays vivent dans la misère noire, ce qu’ils ne méritent pas. Un pays comme la RDC, qui aurait pu être le moteur de l’Afrique, a démissionné de ses responsabilités à cause d’une succession de dirigeants irresponsables, plus soucieux de la conservation de leur pouvoir que de l’intérêt de leur population.

Le comble dans tout cela est que les dirigeants de ces pays ont une aversion viscérale pour l’alternance démocratique au pouvoir. La durée de vie au pouvoir de ces présidents varie entre 10 et 36 ans. Je n’ose pas vous poser la question mais, Excellence, Monsieur le président, mais peut-on réellement être efficace pour son pays après 10 ans pouvoir ?

Avec votre permission, je reviens sur le Tchad, mon pays où le président actuel, Mr Idriss Deby, est au pouvoir depuis 25 ans et qui s’apprête à demander un nouveau mandat supplémentaire de 5 ans. Mr Idriss Deby Itno, un militaire comme vous, un Général comme vous, mais qui n’a pas respecté sa parole donnée de ne plus se représenter après deux mandats. Et pourtant, la parole donnée est sacrée en Afrique en général et plus encore chez les militaires.

Je vous informe qu’il y a un an, le parti au pouvoir et l’opposition démocratique avaient convenu que les élections présidentielles de 2016 allaient être organisées sur la base d’un recensement biométrique. Et à la surprise générale, Mr Idriss Deby Itno vient de déclarer que ces élections seront organisées sans kit biométrique de vérification dans les bureaux de vote qui permet d’éviter des votes multiples. Il a justifié sa décision par le coût qui ne pourrait pas être supporté par le trésor public.

Excellence, Monsieur le Président, je voudrais attirer votre attention sur cette déclaration de votre homologue qu’aucun Tchadien n’acceptera de nouveau la fraude dans les prochaines élections présidentielles au Tchad. C’est donc des problèmes en perspective à vos frontières parce que Deby veut à tout prix se maintenir au pouvoir après 2016, ce que nous Tchadiens n’accepteront plus jamais.

 

La responsabilité de la stabilité de l’Afrique en général et de la Sous-région Afrique centrale repose désormais sur votre épaule. L’Afrique du Sud aurait pu assurer cette responsabilité mais ce pays, sous la direction de Jacob Zuma, est très décevant, est devenu corrompu et a perdu toute crédibilité aux plans intérieur international. Mr Zuma avait pratiquement imposé sa femme à la tête de l’Union Africaine mais l’espoir que son élection forcée avait suscité au départ n’est qu’illusoire, l’Union Africains n’a jamais été aussi faible que sous le couple Zouma.

 

Il est, à la fois, triste et regrettable de constater que les USA sous Obama sont en train de jouer le rôle que l’Afrique du Sud et l’Union africaine auraient pu le faire en appelant les dirigeants africains de ne pas s’éterniser au pouvoir et à favoriser l’alternance démocratique.

Comment, l’Afrique du Sud, un pays qui cherche à entrer au Conseil de Sécurité de l’ONU, peut-il laisser quelqu’un, fut-il roi, appelé au départ des étrangers sur le sol Sud-africain sans qu’aucune autorité ne lève aucun doigt pour dénoncer cela ? N’est-ce pas ces étrangers qui ont combattu, sous des formes diverses, aux côtés de l’ANC pour vaincre l’apartheid ?

Excellence, Monsieur le Président, je voudrais vous demander une faveur pour mon pays le Tchad. Etant donné que le président Idriss Deby évoque le problème de coût associé au kit biométrique dans les bureaux de vote et pour éviter des troubles en perspective pour les élections de 2016 sans cet outil, pourriez-vous lui garantir la disponibilité les kits utilisés par votre pays pour les élections qui viennent de se passer dans votre pays et qui ont été unanimement saluées par le monde entier ? Un tel geste sera votre contribution inestimable à la paix et au progrès de la démocratie en Afrique.

 

Tous les Tchadiens et tous les vrais démocrates du monde entier vous en seront reconnaissants à jamais.

 

Tout en espérant avoir une suite favorable à ma requête, veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président, l’assurance de ma haute considération.

 

 

Senior Mbary