Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Crédit photo: site http://ufrtchad.over-blog.com/
Crédit photo: site http://ufrtchad.over-blog.com/
Crédit photo: site http://ufrtchad.over-blog.com/
Crédit photo: site http://ufrtchad.over-blog.com/

Crédit photo: site http://ufrtchad.over-blog.com/

Affaiblie par de nombreux conflits à l’intérieur du pays, l’armée Tchadienne éprouve désormais de difficultés pour répondre aux sollicitations à l’échelle sous-régionale et internationale, dont elle fait l’objet.

 

De 2001 jusqu’à 2009, l’effectif de l’armée tchadienne a été considérablement réduit par de violents affrontements, auxquels, elle a été confrontée face aux groupes rebelles à l’intérieur du pays.

A cela s’ajoute, l’influence militaire du Tchad sur le continent et au niveau international, grâce à son armée à travers des opérations au Mali, en Centrafrique et au Nigéria. Ce qui lui pose aujourd’hui, de sérieux problèmes de ressources humaines et financières et des moyens militaires.

Pour répondre aux défis des troupes, l’état-major de l’armée est confronté à une question majeure de mobilisation. Il est sollicité pour intervenir sur les théâtres d’opérations militaires face aux menaces terroristes.

Idriss Deby a fait de la lutte contre le terrorisme, une nouvelle recette pour justifier son maintien au pouvoir sans aucun droit de regard des partenaires internationaux plus soucieux par la question sécuritaire aux dépends de la démocratie des Tchadiens.

Selon des informations qui nous parviennent, le dirigeant tchadien aurait donné l’assurance au ministre saoudien de la défense, récemment en visite à Ndjaména pour solliciter l’envoi des forces tchadiennes en Libye ou au Yémen.

Pour remédier à ce déficit en termes d’effectif, le régime tchadien est contraint à réintégrer dans l’armée les déflatés, les anciens rebelles ayant ralliés en 2011 et les retraités.

D’autres sources nous renseignent, aussi, que le colonel Tounissi, ancien chef d’état-major de la coalition UFR/UCFD, est actuellement en visite à Khartoum pour négocier le retour des membres de la rébellion tchadienne, restés au Soudan. Ils vont intégrer l’armée et seront destinés à la lutte contre le terrorisme comme des boucliers humains car Idriss Deby à chercher à préserver son pouvoir sans se soucier du sort de son peuple.

La rédaction du blog de makaila