Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Analyse et commentaires de la Déclaration liminaire du Président de l’UNDR lors de son meeting du 18 avril 2015

Après avoir lu avec intérêt la déclaration liminaire du président de l’UNDR lors de son meeting du 18 avril 2015, je voudrais partager mes quelques analyses et commentaires avec les lecteurs de la toile de Mr Makaila Nguébla.

D’un point de vue générale, j’ai relevé la fermeté de Mr Saleh Kebzabo vis-à-vis du régime de Deby et la pertinence de l’analyse qui met une fois de plus à nue ce pouvoir charognard qui tremble voyant venir sa fin avec la biométrie intégrale.

Il a commencé son analyse par décrire la situation économique et sociale chaotique du Tchad, sciemment entretenue par le pouvoir MPS au centre duquel Deby, son clan et belle-famille gèrent le Tchad comme une propriété privée. La gouvernance du pays et des biens publics du Tchad actuel s’identifie curieusement à ce qui se passe au Gabon et surtout au Congo Brazzaville. On se demande qui a copié sur l’autre mais probablement Deby a copié sur Sassou puisque le pouvoir de Sassou est plus ancien. Comme souvent il y a des élèves qui deviennent plus forts que leur maître, le Clan des Itno avec à sa tête Daoussa Deby et la belle-famille, est devenu plus gourmand. Là où les deux régimes se ressemblent comme deux gouttes d’eau est que le pétrole qui fait l’essentiel de la richesse dans les deux pays se trouve au Sud, mais ceux qui s’approprient et profitent réellement de cette richesse sont ceux qui sont au pouvoir et viennent du Nord. C’est assez cru de le dire ainsi mais c’est la triste réalité.

Cela aurait pu passer inaperçu si le régime de Deby faisait un petit effort dans la répartition des richesses du pays mais cette gourmandise sans limite associée à un mépris total pour le reste des Tchadiens est révoltante. Tout se passe comme si le Tchad était déjà dans une dynastie royale où que tout appartient au roi et tout acte posé, en termes d’investissement public dans une région donnée, est une faveur du roi qu’il faut remercier à longueur de journée et non une obligation républicaine d’un dirigeant dans un Etat de droit.

L’impunité dont a parlé le président de l’UNDR est érigée en un système de gouvernance au Tchad mais qui n’est pas profitable à tout le monde. Les membres du clan ou de la belle famille ont le droit de piller ou de voler à volonté mais jamais les autres. Vous remarqueriez si un Tchadien commet un meurtre sur membre du clan, par exemple, dans les heures qui suivent, il sera retrouvé et exécuté ou la famille payera un prix fort mais dans le cas inverse, le meurtrier est protégé, libéré ou encore change de lieu pour quelques jours et revient prendre service. Le cas le plus récent avec la promotion du Général Erda alors Directeur général de la Police qui a ordonné la torture et l’assassinat des élèves et étudiants manifestant contre la décision du port obligatoire de casques est simplement édifiant à juste titre. Tout comme les Tchadiens sont arrêtes pour des détournements des sommes minables pendant que les membres du clan détournent des milliards sans être inquiétés et les auteurs de ces détournements à grande échelle sont promus à des postes de responsabilité encore plus importantes.

Abordant la question de la biométrie intégrale pour les prochaines élections dans le pays, Mr Kebzabo a rappelé que Deby n’a jamais gagné les élections à la loyale. Ce qui est d’ailleurs vrai, sinon pourquoi lui et son parti, le MPS, perdent leur sang-froid dès que la question de kit biométrique de contrôle est soulevée ? L’heure de vérité arrive avec le kit biométrique et cela perturbe réellement ceux qui, depuis 1996, volent les victoires des Tchadiens par des fraudes.

Comme on le dit, il y un début et une fin à toute chose.

J’ai particulièrement apprécié les trois derniers paragraphes de sa déclaration liminaire qui annoncent cohésion, fermeté et actions conjointes futures. Ma prière est que cette cohésion se renforce davantage et que cette fermeté ne s’érode pas. Sentant venir sa fin, le régime de Deby fera recours à tous les moyens disponibles pour intimider, dissuader, corrompre, etc afin de casser cette cohésion de l’opposition et de la société civile qui marquera la fin de cette dictature répugnante.

Les propos du genre la paix chèrement acquise, le pays est fragile, les démons de la division, etc ne font plus recettes. Tout le monde sait que le problème du Tchad n’est plus un problème Nord-Sud, chrétien-musulman mais c’est Deby et son clan. Les Tchadiens doivent s’approprier des idéaux défendus par feu Pr Ibni Oumar Mahamat Saleh qui sont ceux de débarrasser le Tchad de ces considérations longtemps utilisées pour diviser les Tchadiens et les maintenir dans cet état de sous-développement qui ne profite à qu’à ces marchands d’illusion.

Les Tchadiens se sont réveillés et restent désormais éveillés. Rien ne pourrait plus les endormir.

Que Deby, son clan et sa belle-famille le comprennent une fois pour toute.

Senior Mbary