Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: la CTDDH exige la cessation immédiate de contrôle des casques

CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS

C.T.D.D.H

BP : 5839 Ndjamena E mail : ctddh_organisation@yahoo.fr

Tel : +235 66267981 ; +235 92106983 Siege National : Avenue Oumar Bongo face à la Station- Service NIMRO

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 13/2015

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) informe le public que dans la nuit du 05 au 06 Mars 2015 à 21 heures 06, des éléments de la Brigade de Recherche de la Gendarmerie Nationale dans un véhicule sans plaque d’immatriculation rackettent illégalement des motocyclistes au quartier « NDJARI Chadartalaata »

C’est ainsi qu’un des gendarmes a tiré volontairement un coup de feu sur Monsieur IBRAHIM DAOUD Djouma élève au Lycée de Ndjari qui tentait de rappeler aux gendarmes qu’il n’existe pas de contrôle de casques et de pièces de moto la nuit.

Blessé à la tète, il sera transporté d’urgence à l’hôpital de la Liberté par le chef de ce groupe de gendarmes apparemment inquiet ; après avoir reçu les soins appropriés il se trouve à présent chez lui ; heureusement que la balle n’avait pas pénétré dans son crane et il s’en était sorti avec des sutures.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) exige l’arrestation immédiate de ces gendarmes responsables de ce forfait et leur traduction devant les instances judiciaires du pays.

Elle exige la cessation immédiate des contrôles nocturnes illégaux des gendarmes et policiers dans les quartiers reculés de Ndjamena.

La C.T.D.D.H qualifie ces agissements nocturnes venant des forces de l’ordre comme des actes de banditisme pur et simple ; elle Exige des réparations immédiates au bénéfice de Mr Brahim Daoud Douma.

Fait à Ndjamena le 06 Mars 2015

Le Secrétaire Général

Mahamat Nour IBEDOU