Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Replique de Mr Senior Mbary à la réponse de Mr Moussa Angorki relative l’article intitule Tchad: l’alternance n’est pas une panacée

 

Cher Mr Angorki,

Je vous remercie pour les éléments de réponse à mon questionnement dans le cadre du débat sur la gestion de notre pays. Malheureusement ce débat se fait au moment où le Tchad est endeuillé une fois de plus par la brutalité de votre régime qui n’a aucun respect pour la vie humaine qu’il est censé protégée. Vous-même, vous savez bien qu’en matière de respect des droits de l’Homme, votre Joker Deby n’est pas différent de son ancien mentor Habré qui est en train d’être jugé au Sénégal. Ne soyez pas étonné que Deby soit jugé de la même façon dès qu’il quittera le pouvoir. Je pense que c’est même cela qui lui fait peur et qui l’incite à le garder à vie afin de bénéficier de l’immunité associée aux présidents en exercice.

Mais revenons à notre débat. Je me demande s’il faut le continuer avec vous, tellement que vous êtes figé, voyant tout en rose sous ce régime. C’est votre choix dès le début. Je voudrais seulement relever quelques points de votre réponse.

 

1) En ce qui concerne l’image du Tchad pendant la période d’indépendance allant de 1960 1990

Sincèrement, j’ai eu de la peine à vous suivre au début mais là je suis d’accord avec vous c’est l’erreur qu’a commise feu président Tombalbaye en interdisant l’exercice du pouvoir démocratique à l’indépendance du pays. Si vous avez l’habitude lire mes articles sur la toile de Mr Makila, je l’avais relevé une fois déjà l’année dernière lorsque je faisais une analyse sur certains dirigeants africains porteurs d’espoir pour leur peuple et les fossoyeurs de leurs pays, soulignant en substance qu’en étouffant les partis politiques de l’opposition, empêchant ainsi les gens de s’exprimer, Tombalbaye avait ainsi semé les germes des troubles politiques que notre pays a connus jusque-là.

Mais vous ne pouvez pas juger le régime de Habré en dédouanant Mr Deby Itno. Votre Joker Deby faisait partie intégrante du système de Habré. Vous n’allez pas quand-même passer en pertes et profits « Septembre Noir » de 1984 parce que Deby a renversé le dictateur Habré. Lui-même dit souvent à qui veut l’entendre qu’il était un soldat qu’il obéissait aux ordres et que si c’était à recommencer, il le fera. OK, mais pourquoi il a empêché les deux anciens dirigeants de la DDS d’aller à Dakar comme témoins pour le jugement de Habré, en organisant un procès mal préparé à N’Djaména ?

Sur le plan économique, décidément, vous refusez de voir la réalité en face. En dehors des sociétés pétrolières, vous conviendrez avec moi que toutes les unités industrielles existantes aujourd’hui sont l’œuvre du régime de Tombalbaye. Elles fonctionnaient bien et étaient également bien gérées jusqu’à l’arrivée du MPS, qui les a siphonnées jusqu’à avaler leurs capitaux, ne leur laissant un autre choix que la liquidation, les unes après les autres.

Jusqu’à la guerre civile de février 1979, les fonctionnaires recevaient régulièrement leurs salaires et le cout de la vie était relativement supportable par tous, même les ménages les plus modestes mangeaient à leur faim sur l’ensemble du territoire. Les épisodes de famine étaient liés à des variations climatiques et qui touchaient une partie infime de la population.

 

2) L’image du Tchad allant de 1990 à 2014

Si vous ne le savez pas, je vais vous rafraîchir la mémoire sur les circonstances de prise de pouvoir de votre Joker Deby. Mr Idriss Deby est un opportuniste qui est tombé au bon moment. Deux faits : i) le vent de l’Est avec la Conférence de la Baule en France. Habré avait commis l’erreur de défier le président français François Mitterrand en déclarant publiquement qu’il n’avait de leçon à recevoir de personne s’agissant de la démocratisation de la vie politique dans son pays et ii) Mohammar Khadafi qui cherchait à se venger de Habré pour lui avoir infligé une défaite militaire dans son propre pays en détruisant une de ses bases militaires. Il fallait trouver un homme sur qui s’appuyer pour renverser Habré et il était vite trouvé : Deby, ancien chef militaire de Habré qui venait de se brouiller avec et qui se trouve au Soudan. La France et la Lybie se sont réparties les tâches. La France apportait son appui en encadrement militaire et en renseignements en détachant un agent de la DGSE, un certain Paul et la Lybie fournissait des armes et l’argent liquide. La suite on connait.

Si Deby a été le leader dans cette stratégie de renversement de Habré, il faut souligner que le MPS comme structure politique d’appui est un regroupement de trois entités : le Mouvement du 1eravril de votre Joker Deby, les Fat de Nadjita Béassoumal et le Mosanat de feu Maldom Abass. Par conséquent, les Zaghawa n’étaient pas les seuls à payer une lourde tribu lors de la guerre contre le régime de Habré. Et Mr Mahamat Zène Bada l’a encore dit récemment parlant du MPS au PM, Mr Kalzeubet. Le Tchad n’est pas un butin de guerre des Zaghawa ni propriété privée d’aucune communauté quelle qu’elle soit.

Je l’avais aussi dit dans un de mes récents articles sur la toile de Mr Makila qu’au lendemain du renversement du dictateur Habré, tout le monde était devenu MPS, tant ce dictateur avait semé la désolation pratiquement dans chaque famille tchadienne.

Mais au fur et à mesure que le temps passait, Deby montrait sa vraie nature dans l’exercice de son pourvoir et par des actes qu’il posait. C’est ce que nous dénonçons, que cela vous plaise ou pas.

La démocratisation de la vie publique était une des conditions pour accéder au pouvoir de Deby, mais comme on le voit, il l’a vidée de toute sa substance : l’alternance n’y est pas et toutes les élections sont truquées.

Parlant des réalisations, il aurait pu mieux faire avec des ressources colossales générées par le pétrole si une partie importante de ces ressources n’était pas détournée au profit de son clan et sa belle-famille non seulement directement dans le trésor public mais également dans les régies financières et à travers des marchés fictifs et des surfacturation, entre autres.

Cher Mr Angorki, dites-nous dans quel pays la Douane est privatisée comme vous le faites au Tchad ?

Au total, tout ce que vous citez comme réalisations de votre Joker sont des actions cosmétiques qui n’ont pas d’impact réel sur la vie des Tchadiens car c’est dans l’amélioration des conditions de vie des citoyens que s’apprécie la valeur d’un dirigeant. La preuve, le Tchad est dernier dans tous les classements mondiaux. Dire que Deby est l’homme qui va mener la démocratie au zénith au Tchad est une insulte pour les vrais démocrates et une honte pour vous-meme.

Senior Mbary