Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

RDC: le Forum social sénégalais suit avec attention les arrestations des activistes africains
RDC: le Forum social sénégalais suit avec attention les arrestations des activistes africains

Communiqué de presse Arrestation de jeunes africains en RDC

 

Nous AVONS appris l’arrestation d’un groupe de jeunes Africains à Kinshasa, en RDC, dont des membres du mouvement « Y EN A MARRE » du Sénégal et du « Balai Citoyen » du Burkina Faso, qui étaient invités par des homologues congolais, qui lançaient la « Plateforme citoyenne FILIMBI », visant à encourager la participation et l’implication des jeunes dans les transformations sociales et citoyennes en Afrique Centrale en général, et en RDC en particulier. Parmi les personnes arrêtées, il y a Fadel Barro, Aliou Sané, Fou Malade, un membre du Balai Citoyen du Burkina, mais aussi Oscibi Ouédraogo, et des représentants de certaines organisations de jeunesse et des activistes congolais, tels que MiyanguKiakwama, Floribert Anzuluni, Ben Kelem, Franck Otete, Sylvain Saluseke.

Le Forum social sénégalais (FSS) suit très attentivement ce dossier en rapport avec des membres du mouvement social de la RDC, qui ont déclenché une grande mobilisation pour la libération sans condition de ces jeunes, luttant pour la démocratie. Nous tenons le Gouvernement de Joseph Kabila, qui cherche à tripatouiller la Constitution, pour seul responsable de tout ce qui pourrait arriver à ces jeunes Africains au pays de Patrice Lumumba. La Charte africaine des Droits de l’homme permet à toute personne d’émettre des points de vue et des idées sur les questions africaines et de se mouvoir dans l’espace du continent, surtout lorsqu’il s’agit de défendre des principes de démocratie, comme c’est le cas en RDC. Compte tenu de tout cela, le Forum social sénégalais joint sa voix à celles de celles de toutes les organisations de DEFENSE des Droits de l’homme, pour exiger la libération immédiate et sans condition de toutes les personnes arrêtées, qui n’ont commis aucun délit. Nous demandons au Gouvernement sénégalais d’œuvrer à la libération sans délai de nos compatriotes et des autres jeunes détenus en RDC. Pour rappel, au mois de janvier dernier, les autorités congolaises avaient tiré sur des foules qui manifestaient contre le projet de révision de la Constitution. Cette répression avait entrainé la mort de plusieurs manifestants. Une manifestation de protestation devant la Représentation de la RDC à Dakar pourrait être organisée si cela s’avère nécessaire.

 

Dakar, le 16 mars 2015

 

Pour tout contact Tél 77 811 75 63/ 77 644 41 62