Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

RDC : La SIDH/ Sénégal exige la libération des leaders des mouvements citoyens arrêtés

 

 

DÉCLARATION

RDC : La SIDH/ Sénégal exige la libération des leaders des mouvements citoyens arrêtés

Dakar le 16 mars 2015 : La Société Internationale pour les Droits de l’Homme/ Sénégal (SIDH/Sénégal) condamne et exige la libération immédiate et sans conditions des membres du mouvement citoyen sénégalais de « Y en a marre », Fadel Barro, Malal Talla alias “Fou Malade” et Aliou Sané, ainsi que Oscibi Johann du mouvement citoyen burkinabé, « Balai citoyen » et des membres des mouvements citoyens congolais "Lucha" (Lutte pour le changement) et "Filimbi" ("coup de sifflet" en langue swahili),arrêtées tous, avec des journalistes et un diplomate américain, le dimanche 15 mars 2015, en République démocratique du Congo (RDC), à l’occasion d’une rencontre publique.

La Société Internationale pour les Droits de l’Homme/ Sénégal (SIDH/Sénégal) :

- Rappelle que ces personnes sont protégées par les articles 19 et 20 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) , article 19 du Pacte International Relatif aux Droits Civils et Politique (PIDCP) , les articles 09 et 10 de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples ( CADHP) et l’article 12 de la Déclaration sur le droit et la responsabilité des individus, groupes et organes de la société de promouvoir et protéger les droits de l’homme et les libertés fondamentales universellement reconnus ( Déclaration sur les Défenseurs) qui garantissent la liberté d’opinion, d’expression et réunion ainsi que le droit à chacun, individuellement ou en association avec d’autres groupes, de participer par des activités pacifiques pour lutter contre les violations des droits de l’Homme et des libertés fondamentales ;

- Exige des autorités congolaises la libération pure et simple de toutes les personnes interpellées ;

- Invite le Président Joseph Kabila à respecter les règles du jeu démocratique en RDC en s’abstenant de se représenter aux prochaines élections présidentielles du 27 novembre 2016 après avoir accédé au pouvoir par les armes en 2001, élu en 2006 et réélu en 2011.

Pour le Bureau Exécutif

Le Président

Me Ousseynou Faye