Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

CP de l'Union des Journalistes Tchadiens (UJT)

Union des Journalistes Tchadiens

Comité de mobilisation des journalistes aux instances de décisions de l’UJT Contact : 99 78 72 07/ 66 23 00 90/ 66 85 00 95
.............................

Mardi, le 16 mars 2015

A
Toutes les rédactions

 

Objet : Communiqué de presse N°01/CMJID/UJT/2015

 

C’est avec beaucoup de surprises, que le comité de mobilisation des journalistes aux instances de décisions de l’Union des journalistes Tchadiens, a constaté la sortie médiatique par un communiqué de presse du président sortant de l’UJT fustigeant la mise en place du comité d’organisation de l’UJT. Dans son communiqué de presse, M. Mahamat Moussa Abba semble ignorer la mise en place du comité et le qualifie d’une bande des «individus mal intentionnés et assoiffés du pouvoir,» et de poursuivre « que la mise sur pied d’un tel comité n’est pas défini dans les textes statutaires de l’UJT ». Le communiqué, personnel soit-il, de conclure que, Abba Moussa demeure « le seul et l’unique président –on pourrait ajouter à vie-de l’UJT ». En effet, il est à rappeler que le comité de mobilisation a été mis sur pied le 28 janvier 2015, suite à une rencontre convoquée par le secrétaire général adjoint de l’UJT M. Ali Youssouf Haraka qui, constatant l’illégitimité du bureau actuel dont le mandat est arrivé à terme depuis mai 2014, et dont le président sortant refuse délibérément de convoquer un congrès électif. En vertu de l’article 10 des statuts de l’UJT qui stipule que « le congrès extraordinaire est convoqué par le bureau exécutif ou à la demande des 2/3 des membres actifs ». Et, étant donné que depuis 3 ans, l’UJT est plongée dans une léthargie sans pareil et que, les membres actifs, c’est-à-dire ceux qui détiennent une carte de l’UJT et sont à jour de leurs cotisations ne peuvent être dénombrés, il a été considéré les journalistes présents comme les 2/3 des membres actifs. Le comité a eu des rencontres avec certains membres du bureau sortant et du conseil d’arbitrage en conformité avec l’article 35 du règlement intérieur de l’UJT. Toutes les personnes contactées -sauf le président sortant qui n’a voulu recevoir le comité et son trésorier qui ironiquement a demandé au comité une prorogation- ont donné leur accord à l’organisation d’une Assemblée générale et d’un congrès extraordinaire vu la léthargie dans laquelle le bureau actuel reste plongé depuis trois années. Dire que le comité de mobilisation des journalistes manque de légitimité n’engage que le président sortant de l’UJT, qui lui-même demeure jusqu’à preuve de contraire illégitime et qui, fait une lecture tout à fait erronée des textes statutaires de l’UJT. Aussi, qualifier les membres du comité des assoiffés du pouvoir est une fuite en avant du président sortant de l’UJT que tous les journalistes le savent, se maintient à ce poste en violant l’article 21 du règlement intérieur. Aussi, inviter le ministère de la communication et le HCC qui n’ont rien à voir avec les élections à l’UJT, et des organisations faitières de la presse qui prennent déjà part activement aux rencontres du comité de mobilisation est encore une gesticulation inutile d’un président qui a perdu toute légitimité et qui profite de l’inactivité de ses membres pour se désaltérer à satiété de sa soif du pouvoir.

Par ce communiqué de presse, le comité d’organisation légalement mis sur pied informe l’opinion nationale et internationale, que conformément au calendrier arrêté par les journalistes réunis à l’assemblée générale le 18 février dernier à la Maison des Médias du Tchad, l’élection des membres du bureau exécutif de l’UJT se tiendra le 21 mars 2015 à N’Djaména. Déjà, les candidatures ont été enregistrées et les postulants aux différents postes, débutent leur campagne dès ce jeudi 18 mars 2015.

Le comité réaffirme son engagement et sa détermination de ne pas décevoir la centaine de journalistes qui l’a investi et ne cédera pas à la campagne d’intoxication du président sortant de l’UJT, M. Mahamat Moussa Abba qui, comme pour solliciter du soutien du ministère, du HCC et des organisations faitières de la presse les implique dans l’organisation d’un congrès sans donner de précisions claires. Pour finir, le comité d’organisation des élections fait savoir au président sortant de l’UJT qu’il gagnerait en se préparant à justifier sa gestion tant financière, morale et matérielle à la tête de l’organisation à l’Assemblée générale qui l’a élu que de se priver du sommeil pour enfin produire un communiqué de presse, plus qu’honteux, ressemblant à un mea culpa, aussi creux comme celui qui suscite notre réaction. « L’heure de bilan est arrivée. Vous n’allez pas échapper monsieur le président démocratiquement élu ».

A bon entendeur salut !

Pour le comité

Le rapporteur

Ahmat Adoum

Ampliations

Présidence....1

Primature.....1

AN................1

MC................1

MATSP..........2

HCC...............1

RG.................1

PN............5

Rédaction.....60

Archives......2

Le président

Allahondoum Juda