Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Bavure policière au Tchad: le parti socialiste tchadien s'indigne

ALLADOUM DJARMA BALTAZAR.
Président National de l' ACTION SOCIALISTE TCHADIENNE pour le RENOUVEAU(ASTRE)
Tel:+235 66292939+235 66292939/99292939/77292939



COMMUNIQUE DE PRESSE N° 05/ASTRE/BEN/PN/2015


‘’INDIGNATION CONTRE LA BAVURE POLICIERE SUR LES ELEVES ETUDIANTS ET ENSEIGNANTS’’


Le parti Action Socialiste Tchadienne pour le Renouveau (ASTRE), s’indigne contre la bavure policière perpétrée contre les élèves, étudiants et enseignants sans défense sous le fallacieux prétexte d’imposition de port obligatoire de casque aux motocyclistes.
ASTRE se rend compte de l’amateurisme d’Etat dans la gestion des mesures de sécurité publique, violant de manière flagrante les droits civils des citoyens.
ASTRE s’interroge sur le comportement des forces de l’ordre dont la première mission est d’assurer la sécurité des personnes et des biens et dans le cas d’une manifestation pacifique des jeunes, privilégier l’option de dialogue et de sensibilisation, parce que le but recherché est celui de protéger la vie des citoyens.
Ce qui s’est passé ce 09 Mars 2015 aux lycées Félix Eboué, Technique commercial et dans les facultés ‘’D’ARDEBJOUBAL’’ est scandaleux et n’honore pas un Gouvernement dans un contexte où il fallait plutôt assurer la sécurité des citoyens par une approche de sensibilisation à la vigilance contre la secte islamiste « BOKO HARAM ».
Le Ministre de l’intérieur et de l’Administration du Territoire est comptable de cette bavure policière contre les institutions d’enseignements censées inviolables par les forces de l’ordre.
ASTRE exige qu’une enquête indépendante soit diligentée en vue de situer les responsabilités des auteurs de l’assassinant de l’étudiant de 2e année de Droit et des nombreux blessés.
ASTRE exprime sa solidarité aux élèves, étudiants et enseignants blessés et traumatisés et invite les parents à engager des actions en justice contre le Gouvernement en vue d’obtenir des réparations des préjudices causés sur les jeunes dont certains sont rendus invalides et malheureusement fauchés à la vie.
ASTRE Demande au Gouvernement de sursoir sans délai à cette décision et d’entreprendre de campagne de sensibilisation sur l’éducation civique en matière de sécurité routière dont le port de casque n’est qu’un aspect.


Fait à N’Ndjamena, le 11 Mars 2015
Le Président National
Ing. ALLADOUM DJARMA BALTAZAR