Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Sur le dialogue politique : un seul obstacle, Macky Sall

 

Par Cheikh Sidiya DIOP,

Secrétaire général de la Ligue des Masses

dcheikhsidiya@gmail.com

 

Le Président Macky Sall ne cesse d’entretenir des relations, discourtoises, hautaines et conflictuelles avec la république, ses institutions, ses fondements et ses valeurs. Il affiche ouvertement du mépris pour les socles de notre système républicain et démocratique.

Cette cacophonie est ignominieuse parce que un Chef d’Etat responsable préserverait l’ordre établi, éviterait la déliquescence étatique, et se corroderait de procédés naturels afin de garantir l’unité nationale, l’intégrité territoriale, la sécurité publique, la sureté de l’Etat, la défense nationale et surtout la stabilité politique. Malheureusement Monsieur Macky Sall constitue l’unique danger de ce pays en menaçant ses fondements et ses valeurs au lieu de les protéger mieux de les garantir. Sur le dialogue politique en délirant sur ses préalables irrecevables, il constitue le seul obstacle.

A mon humble avis, je pense que l’appel au dialogue national lancé par le Président Abdoulaye Wade me semble inutile et inopportun parce que la politique a ses séquences, ses rythmes et son temps. Et, l’heure n’est plus au dialogue mais à l’action qui est déjà enclenchée, et, qui est de déboulonner définitivement le régime de Monsieur Macky Sall. Le mot d’ordre est suivi, les concertations entre l’opposition démocratique, les forces de résistances nationales, les organisations citoyennes et syndicales, les alliés du Sénégal, ont porté : un seul mot d’ordre abréger dans les plus brefs délais le régime du Président Macky Sall de gré ou de force. Et, cela avec le concours, politique, militaire et financier des lobbies extérieurs.

Depuis 2012, l’opinion nationale et internationale, les bonnes volontés, les sénégalaises et les sénégalais soucieux de l’avenir du pays,n’ont cessé de l’interpeller sur sa gestion chaotique, son inexpérience politique, sur sa médiocrité managériale, et sur l’orientation implosive du Sénégal où sont menacées la cohésion sociale, l’intégrité territoriale, la sécurité publique, la sureté de l’Etat et la défense nationale. Malheureusement, le président Macky Sall a toujours été sourd à toutes ces alertes et recommandations en n’ayant peut être pas la capacité de discernement et de lecture des données ou plutôt il aura préféré d’engager le pays dans une voie sans issue. Or, en pareille circonstance d’incertitudes, l’attitude d’un Président responsable aurait été de se départir de sa volonté de transformer absolument la république en monarchie, et, d’engager pour l’intérêt supérieur de na nation un dialogue politique véritablement inclusif à la recherche d’une solution viable à la grave crise multiforme et multidimensionnelle que traverse le Sénégal en y associant toutes les organisations sociales et politiques du pays, tous les segments et secteurs de la nation, tous les citoyens épris de paix, d'esprit de fraternité et de concorde nationale ainsi que tous les amis sincères de notre pays. Malheureusement, en délirant des préalables irrecevables, non discutables et non négociables, le Président Macky Sall constitue une fois de plus, un fourre-tout, un véritable un blocage à ce cadre de concertation entre les acteurs majeurs de la vie politique du Sénégal. Et, il nous est clairement loisible comme légitime en tant qu’opposition responsable, patriotique, républicaine et démocratique de refuser catégoriquement de s’appuyer sur les termes insensés voire loufoques car la condition sinequanone du dialogue politique jadis une tradition républicaine est la libération de tous les otages politiques ainsi que le respect des droits. Et, son refus en tant que premier citoyen du Sénégal symbolisant le Père de la nation, de participer à ce haut lieu d’échange et de réflexion des problèmes du pays en est une preuve patente puisque l’unique occasion en or lui ai donnée par des Sénégalais Lamba, Beta et Omega, experts chacun dans son champ de compétence de lui livrer un diagnostic sans complaisance de tous les aspects de la vie nationale avec le seul but d’assurer la consolidation de l’unité nationale, le retour à la démocratie constitutionnelle, la relance socio-économique et surtout de garantir la réconciliation nationale. Il a préféré jouer au Ping pong politique en variant constamment avec des contradictions horizontales comme verticales. Or, les sénégalaises et les sénégalais, les forces vives ne sont pas dupes pour se laisser berner aussi facilement par un appel bardé de calculs politico politiciennes.

Grosso modo, les actes que pose le Président Macky Sall prouvent clairement son unilatéralisme chronique face à la concertation qui est la règle générale en pareille circonstance. Malheureusement, non seulement il ne respecte pas son opposition mais l’ignore carrément avec du mépris. Il n’a même pas conscience que le Sénégal est sous une plaque tectonique puisque plongé dans une situation dangereuse, implosive et insurrectionnelle.En son temps il n’aurait pas eu toute cette patience et sagesse, il aurait rendu le Sénégal ingouvernable depuis Mathusalem et peut être même délogé l’occupant du palais.Pour terminer, par la fameuse maxime d’un grand homme d’esprit qu’était le Pasteur James Freeman Clarke, qui disait que« La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante : le premierpense à la prochaineélection, le secondà la prochainegénération ».L’attitude désinvolte et têtue du Président Macky Sall transcende clairement cette déductionlogique de ce grand Homme d’église . Il veut coute que coute se réélire en usant de tous les moyens tels que le césarisme tels que la violation des droits fondamentaux, la violation des libertés individuelles et collectives, le trucage des élections , l’étouffement systématique de l’opposition par la neutralisation en tout genre de ses membres soit par la corruption, le chantage, l’intimidation ou par l’arrestation etc…Malheureusement pour le schéma machiavélique du Président Macky Sall, le peuple sénégalais est imprévisible et n’acceptera pas ce forcing…