Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Du chantage: la presse privée clochardisée comme l'armée au Tchad

Leader Force Vive

LA PRESSE PRIVEE AU TCHAD SE CLOCHARDISE : LES JOURNAUX ABBA GARDE ET POTENTIEL FONT DES PRATIQUES NON ORTHODOXES (ANARQUES, CHANTAGES ET RETENTIONS DE L’INFORMATION A DES FINS ECONOMIQUES).

Ces deux journaux collaborent et acceptent même une censure en douce avec les barrons de ce régime de DEBY avant la parution de la plupart de leurs articles.

D’une part, Ils sont vraiment et intimement liés avec nos oppresseurs pour arranger, ajuster et déformer les informations à des fins de soigner l’image du régime.

Et d’autre part, ils font le chantage à certains racailles du pouvoir non proches des ITNO en divulguant des informations vraies ou fausses montées de toute pièce par épisode pour soutirer de l’argent et leur sigle préféré la suite à la prochaine parution. 
Dans le cas où ça marche à jamais ils publieront la suite. 

Dans la parution de Abba garde N°092 du 20 au 30 janvier 2015 : Développement des NTIC : Daoussa Déby relève le défi et réduit au silence ses détracteurs en abattant un travail remarquable. 
C’est une honte et le ridicule ne tue pas au Tchad. Les sages gens ont eu tendance à dire.
Il ne faut jamais tronquer l’information que surtout quand on est du métier. 
Au défi nous invitons Abba Garde d’aller voir de prés, dans quelle condition ? Le Ministre des NTICS Daoussa a conduit les réformes dans ce secteur porteur à sa guise et à des fins personnelles ? Privatisation forcée des ressources exclusives de l’Etat et libéralisation des services pour ses sociétés privés.

Dans la récente parution du N° 093 du 30 janvier au 10 février 2015, Abba garde diabolise les opérateurs mobiles Airtel et Tigo : l’empire du mal : les nouveaux négriers.
C’est la désinformation ou c’est la méconnaissance de son métier.

Les operateurs mobiles sont naturellement des commerçants et le marché sur les NTICS au Tchad est non encore mature (les communications chères, les tarifs publics et d’interconnections jamais révisés et l’incapacité de contrôle de couts des produits et services de ces opérateurs par l’Autorité de Régulation non outillée etc…..) créent beaucoup des désagréments certes, mais de surcroit ces opérateurs mobiles subissent un fardeau des surcharges artificiellement créées par des individus pour leur propre intérêts (tout simplement parcequ’ils appartiennent à la famille du Président ).
En tout état de cause, les opérateurs vont surement les affecter quelque part :

1er exemple : la taxe de 10 f CFA par appel et par jour sur le territoire National de la RAV (Redevance Audio-Visuelle) collectée par l’ONRTV de Sylla BAKARY et verser à la 1ere Dame Hinda Déby ITNO ;

2e exemple : la taxe de 50 f CFA sur chaque appel international entrant au Tchad collectée par L’OTRT et verser à l’un des fils, Adam Déby ITNO ;

Manifestement ces deux taxes (charges) permises nul part au monde à cause de la création du fossé de la fracture numérique (pauvreté et sans pouvoir d’achats) sont amputables directement sur les clients finaux c’est à dire les consommateurs que nous sommes. 
Si la notion de l’Etat n’existe pas chez nous, même par devoir journalistique Abba garde devra dénoncer les coupables de cet empire du mal au lieu de crier sur les prédateurs (opérateurs mobiles) crées par cet effet néfaste. 


Les enjeux de ces taxes des milliards de franc CFA par mois ont fait plier l’Assemblée Nationale (il paraît que les députés MPS ont été doigté personnellement par le chef Déby) à faire passer ces taxes dans la loi des finances. 
Où était à cette époque Abba garde pour relater ces abus?

A cet égards, de ce qui précède, il est demandé au peuple Tchadien tout entier de compter désormais que sur les sites internet ou bloggeurs d’information Tchadiens basés à l’extérieur qui ont toujours tenté de donner les vraies informations.



ADOUM MOUSSA ALFIDEL
 
 
  -- envoyé par Adoum Moussa Alfidel (adoummoussa.al@yahoo.fr)