Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Candidat à la présidence de la BAD

Bedoumra Kordjé, Tchad

Ancien Vice Président chargé des Services Institutionnels de la BAD Rentré au Tchad en 2012, après trois décennies à la Banque africaine de développement (BAD), Kordjé Bedoumra apparaît comme le pivot des efforts de modernisation dans son pays. Il y a occupé trois postes clés en autant d’années, d’abord ministre du Plan, de l’Economie et de la Coopération Internationale, puis Secrétaire Général de la Présidence, avant de devenir Ministre des Finances et du Budget en octobre 2013.


Avant ces hautes fonctions de l’Etat, cet ingénieur en télécommunications de l’École nationale supérieure des télécommunications de Paris, a bénéficié d’une longue expérience internationale de 29 ans de carrière au sein de la BAD, où il a gravi tous les échelons, depuis le niveau des opérations jusqu’au poste de Vice-Président. Entré à la BAD en 1983 comme expert en télécommunications, il accède à partir de 1996 à des postes de direction, d’abord dans le secteur des Infrastructures et de l’Énergie. À compter de 2006, il dirige conjointement le département Eau et assainissement ainsi que la Facilité africaine de l’eau, avant de devenir Secrétaire Général de la Banque (2008-2009), puis d’en assurer la Vice-Présidence, en charge des services institutionnels, où il a supervisé la gestion de tous les personnels, ou encore le système informatique.
Cumulativement à ses charges gouvernementales, M. Bedoumra assume aussi d’autres responsabilités internationales. En octobre 2014, il a été élu Président du Conseil des Gouverneurs du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque mondiale pendant les Assemblées Annuelles de ces deux Institutions à Washington. Durant l’année 2014, il a été Président du Conseil d’Administrationde la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) et Président du Comité Ministériel de l’Union Monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC).
Depuis 2012, M. Kordjé Bedoumra suit une feuille de route claire : doter le Tchad des instruments modernes de gestion et de bonne gouvernance, nécessaires pour pérenniser l’essor économique permis par les revenus pétroliers. Avec un défi en ligne de mire : atteindre le point d’achèvement de l’Initiative PPTE (Pays pauvres très endettés). Deja à son actif, il a mis en œuvre des réformes qui ont permis au Tchad d’obtenir le 1eraoût 2014, l’Accord du FMI au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC), et qui conduira, après plus de 10 ans d’attente, à la concrétisation de l’atteinte du point d’achèvement de l’Initiative Pays Pauvres très endettés (IPPTE), attendu pour le premier trimestre de l’année 2015.