Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique : le Sénégal et la France malmenés par le dictateur tchadien

Du 15 au 16 décembre, le Sénégal, a abrité une grande rencontre appelée : « Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique ». Ce forum a mobilisé des moyens financiers, des partenaires étrangers, africains et des experts du monde entier, venus nombreux pour réfléchir sur l’épineuse question sécuritaire qui préoccupe le continent.

Ancien ministre des affaires étrangères du Sénégal, Cheikh Tidiane Gadio, dirige depuis Dakar un Institut Panafricain de Stratégies, qui se réclame spécialisé sur les crises et conflits en Afrique. Ces dernières années, des anciens diplomatiques, hommes politiques africains, se sont reconvertis en experts dans des bureaux d’études ou instituts, crées ici et là, et partout en Afrique, pour proposer des services qui ne sont pas des véritables alternatifs.

« Encore un sommet de plus pour rien ! », a déclaré dans un communiqué de presse, le Mouvement pour la Démocratie et la Justice au Tchad (MPDT), organisation politique tchadienne en exil.

Comme le MPDT, plusieurs observateurs ont relevé des divergences dans les différentes interventions des voix élitistes africaines.

Idriss Deby, pyromane pompier des crises politiques majeures en Afrique, a fait preuve une fois de plus d’une impertinence exceptionnelle vis-à-vis de ses homologues africains et ses amis français.

Le Président tchadien, que nous ne partageons pas toujours ses prises de position sur la gestion politique du Tchad, a su s’imposer au niveau international comme un acteur plus que jamais « incontournable » sur le continent noir notamment sur la question de sécurité.

A Dakar, Idriss Deby a piétiné et froissé l’honneur des Sénégalais en montrant son ascendance sur le Président Macky Sall.

Lors de son intervention au Forum de Dakar, le Président sénégalais avait déclaré qu’au sujet de la crise libyenne, l’OTAN n’a pas été achevé son travail. Dans sa réplique, Idriss Deby recadre son homologue et soutient que le travail était achevé, puis que l’OTAN a assassiné Khadafi. Les deux ont invité l’Organisation de rétablir l’ordre en Libye.

Le ministre français de la défense peiné !

Prenant part à cette rencontre internationale, Jean Yves-Le Drian, ministre de la défense français, était visiblement déstabilisé par les propos imprévus du dirigeant tchadien. Peiné dans un malaise, il n’a pu trouver des mots pour répondre à Idriss Deby, confortablement assis à ses côtés tête élevée et arrogant. « Je vois que le Président a déjà une feuille de route pour les années, et qu’il est le nouveau président du Conseil de sécurité. Comme disait ma grand-mère : "Il ne reste donc plus qu’à faire !" », a déclaré, le ministre de la défense, ami personnel du Raïs tchadien.

Ce qui est insupportable dans cette mise en scène, ce sont les rapports malsains qu’entretiennent le Sénégal et la France avec cette dictature tchadienne. Ces deux pays sont respectivement dirigés par des hommes issus des urnes, qui, obéissent malheureusement au diktat d’un potentat.

Les Sénégalais que nous avons joints à Dakar, ont affirmé voir leur Président, déprécié et avilli, par un dictateur cynique.

Les Français quant à eux, il est difficile de recueillir leurs opinions.

A suivre……………..