Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 
   
 
  Le peuple de Djibouti continue à offrir généreusement des martyrs et des blessés par centaines pour se débarrasser de la dictature d’Ismail Omar Guelleh (le tyran de Djibouti )portée à bout de bras par les américains et leur serviteur loyal la France. 

Ismail Omar Guelleh est au pouvoir depuis 1999 .Il a réussi à construire un régime despotique et corrompu jusqu’à la moelle épinière.
Aujourd’hui , Djibouti est l’un des plus pauvres de la planète. Il est relégué, pour son Indicateur places par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Et c’est justement contre cette misère et cette dictature que le peuple de Djibouti veut réalisé une révolution . Il sait pertinemment que les maux dont il souffre au quotidien sont le fruit de décennies de gestion d’un pouvoir dont les préoccupations de la population à une vie meilleure ne font pas partie de ses priorités. Seul compte pour certains de ses collaborateurs le maintien au pouvoir pour perpétuer ses privilèges et servir les intérêts de ses protecteurs Occidentaux en utilisant systématiquement la force ,la prison , la répression et la violence.

En février 2011, encouragé par la révolution tunisienne et égyptienne, le peuple de Djibouti est descendu massivement dans la rue non pas pour réclamer des réformes politiques, mais pour exiger la fin du régime de Guelleh : « le peuple veut renverser le régime » scandaient les manifestants dans les rues de la capitale, au sud les assajogs se sont soulevés également , Depuis, les manifestations pacifiques, malgré les tentatives de réprimer la révolution, n’ont jamais cessé et le peuple continue toujours à réclamer le départ pur et simple d’Ismail Omar Guelleh .

Mais le tyran s’accroche au pouvoir de toutes ses forces en s’appuyant sur l’armée et les multiples organes de sécurité dirigés souvent par les membres de sa propre famille et des partisans qui lui sont restés fidèles malgré l’infiltration d'opposition et des clonage des partis politique légaux .

Mais c’est surtout le soutien des États-Unis et de la France qui reste décisif. Les américains, pour dominer durablement cette région de la corne d'Afrique stratégique et instable , utilisent leur arme fétiche « la lutte contre le terrorisme », ce qui leur permet de bombarder régulièrement le Yémen , la somalie etc... . les hauts responsables américain instrumentalisent et répètent ce vocabulaire devenu familier « cette menace terroriste » pour mieux contrôler la région.

Dans les PAYS Africains notamment colonisé par la France tel que Djibouti , centre Afrique , le Tchad , le Burkina fason , le togo etc... c’est toujours l’impérialisme qui décide à la place des peuples uniquement et strictement pour ses propres intérêts. 

L’impérialisme , les alliés en particulier la FRANCE ont renversé le régime de Kadhafi non pas parce que celui-ci est un despote, mais parce que Kadhafi, à leur yeux, n’était pas un despote fiable pour servir leurs intérêts.et profité les ressources naturelles (Pétrole ) de la Libye . 
Les 'impérialistes cherchent des Hommes corrompus , immorale , incompétent pour placer à la tête des pays afin d' en profiter aux profit de leurs intérêts .
A cette occasion le Président du MRD (MOUVEMENT POUR LE RENOUVEAU DEMOCRATIQUE ET DE DEVELOPPEMENT )et porte-parole de l'USN (UNION POUR LE SALUT NATIONALE )Monsieur DAHER Ahmed Farah appelle le peuple de se libéré de la tyrannie de Guelleh , que les négociations sont en échec et que le Peuple de Djibouti prend leurs destins en mains .
Quand la dictature est un fait , la révolution est un devoir !

Voici le lien :https://www.facebook.com/video.php?v=413474368804097&set=vb.160093767475493&type=2&theater

Par Saad Ali Awaleh
 
 
  -- envoyé par Saad (hamadouadou72@hotmail.com)
 

 

Quand la dictature est un fait , la révolution est un devoir !  
 
   
 
  Le peuple de Djibouti continue à offrir généreusement des martyrs et des blessés par centaines pour se débarrasser de la dictature d’Ismail Omar Guelleh (le tyran de Djibouti )portée à bout de bras par les américains et leur serviteur loyal la France. 

Ismail Omar Guelleh est au pouvoir depuis 1999 .Il a réussi à construire un régime despotique et corrompu jusqu’à la moelle épinière.
Aujourd’hui , Djibouti est l’un des plus pauvres de la planète. Il est relégué, pour son Indicateur places par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Et c’est justement contre cette misère et cette dictature que le peuple de Djibouti veut réalisé une révolution . Il sait pertinemment que les maux dont il souffre au quotidien sont le fruit de décennies de gestion d’un pouvoir dont les préoccupations de la population à une vie meilleure ne font pas partie de ses priorités. Seul compte pour certains de ses collaborateurs le maintien au pouvoir pour perpétuer ses privilèges et servir les intérêts de ses protecteurs Occidentaux en utilisant systématiquement la force ,la prison , la répression et la violence.

En février 2011, encouragé par la révolution tunisienne et égyptienne, le peuple de Djibouti est descendu massivement dans la rue non pas pour réclamer des réformes politiques, mais pour exiger la fin du régime de Guelleh : « le peuple veut renverser le régime » scandaient les manifestants dans les rues de la capitale, au sud les assajogs se sont soulevés également , Depuis, les manifestations pacifiques, malgré les tentatives de réprimer la révolution, n’ont jamais cessé et le peuple continue toujours à réclamer le départ pur et simple d’Ismail Omar Guelleh .

Mais le tyran s’accroche au pouvoir de toutes ses forces en s’appuyant sur l’armée et les multiples organes de sécurité dirigés souvent par les membres de sa propre famille et des partisans qui lui sont restés fidèles malgré l’infiltration d'opposition et des clonage des partis politique légaux .

Mais c’est surtout le soutien des États-Unis et de la France qui reste décisif. Les américains, pour dominer durablement cette région de la corne d'Afrique stratégique et instable , utilisent leur arme fétiche « la lutte contre le terrorisme », ce qui leur permet de bombarder régulièrement le Yémen , la somalie etc... . les hauts responsables américain instrumentalisent et répètent ce vocabulaire devenu familier « cette menace terroriste » pour mieux contrôler la région.

Dans les PAYS Africains notamment colonisé par la France tel que Djibouti , centre Afrique , le Tchad , le Burkina fason , le togo etc... c’est toujours l’impérialisme qui décide à la place des peuples uniquement et strictement pour ses propres intérêts. 

L’impérialisme , les alliés en particulier la FRANCE ont renversé le régime de Kadhafi non pas parce que celui-ci est un despote, mais parce que Kadhafi, à leur yeux, n’était pas un despote fiable pour servir leurs intérêts.et profité les ressources naturelles (Pétrole ) de la Libye . 
Les 'impérialistes cherchent des Hommes corrompus , immorale , incompétent pour placer à la tête des pays afin d' en profiter aux profit de leurs intérêts .
A cette occasion le Président du MRD (MOUVEMENT POUR LE RENOUVEAU DEMOCRATIQUE ET DE DEVELOPPEMENT )et porte-parole de l'USN (UNION POUR LE SALUT NATIONALE )Monsieur DAHER Ahmed Farah appelle le peuple de se libéré de la tyrannie de Guelleh , que les négociations sont en échec et que le Peuple de Djibouti prend leurs destins en mains .
Quand la dictature est un fait , la révolution est un devoir !

Voici le lien :https://www.facebook.com/video.php?v=413474368804097&set=vb.160093767475493&type=2&theater

Par Saad Ali Awaleh
 
 
  -- envoyé par Saad (hamadouadou72@hotmail.com)
Djibouti: Quand la dictature est un fait , la révolution est un devoir !