Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Dakar : la cour arrière des ITNO

 

La capitale du Sénégal, Dakar, est devenue ces dernières années une arrière-cour du régime despotique d’Idriss Deby Itno. L’année dernière, pratiquement à la même période, Daoussa Deby Itno, grand-frère du Président tchadien et milliardaire en euros, y séjournait près d’un mois. Tous les mendiants à colle-blanc, marabouts-charlatans et autres comploteurs dans l’affaire Habré que compte la République sénégalaise ont fait le pied de grue devant la suite présidentielle de l’hôtel Méridien où se prélassait l’un des plus grands voleurs de la République du Tchad. Parmi ses illustres visiteurs, l’architecte Goudiaby Atepa, Alioune Tine de la Raddho, de véreux fils de marabouts, beaucoup d’hommes politiques, des hommes d’affaires, des entremetteurs, des femmes de mœurs légères, la famille SALL, etc. Ce fut un mois de bordel indescriptible…

 

Cette année encore, c’est au tour d’un autre jeune frère du Président Idriss Deby Itno, le Général Oumar Deby Itno, de déposer ses valises à Dakar. Ce jeune-homme d’une trentaine d’année, bombardé Général de Division d’armée sans jamais avoir été soldat, autodidacte pour ne pas dire analphabète, est connu des tchadiens pour être le principal pourvoyeur d’armes (hélicoptères de combat, véhicules blindés, automitrailleuses lourdes, munitions, etc.) pour le compte de l’Etat tchadien. La marchandise achetée dans les pays de l’ex URSS se chiffre à coup de milliards, du reste largement surfacturée. Des commissions exorbitantes tirées de ces opérations sont généreusement partagées aux membres du cercle familial et leurs affidés.

 

Outre ses responsabilités à l’ANS (Agence Nationale de Sécurité, police politique) et à la DGSSIE (Direction Générale des Services de Sécurité des Institutions de l’Etat), Oumar Deby Itno est surtout connu pour sa traque des opposants au régime de son grand frère. Durant les affrontements à l’Est du Tchad entre 2005 et 2009, Oumar Deby a fait pire que le grand frère Idriss Deby dans les années 80 contre le GUNT. En effet, c’est à lui que revenait la décision de transférer sur Ndjaména, d’expédier au bagne de Koro-Toro ou d’exécuter en cour de route les prisonniers de guerre. Il opéra un tri ethnique macabre. Les combattants de l’UFDD payèrent un lourd tribut. Les chefs militaires ressortissants du BET qui ont choisi de soutenir le régime du Dictateur Deby ont dû agir en ambulanciers pour sauver la vie des blessés qui ne sont autres que leurs enfants, neveux, cousins, beaux-frères, … avant qu’Oumar Deby ne passe.

 

Le Général Oumar Deby Itno, criminel de guerre et doublé de crime économique notoire, mérite bien la guillotine. Tout comme d’autres de ce régime. En attendant, l’homme casse la baraque à haut Deby. La vidéo le montrant entrain de flamber des billets de 100 dollars lors d’un mariage du clan Itno est une véritable pièce à conviction pour un procès pour crime économique. Son séjour Dakarois a précédé l’arrivée de son grand-frère, Idriss Deby qui a finalement assisté à la clôture du sommet sur la paix et la sécurité en Afrique. Un sommet de plus, qui ne satisfait que les organisateurs (gouvernement sénégalais et M. Cheikh Tidiane Gadio) qui peuvent se frotter les mains d’avoir une fois de plus réussi à arnaquer des énergumènes de la tranche des Itno, heureux de revenir dégueuler un peu dans leur cour arrière, Dakar.

 

Une participation gardée au grand secret et rigoureusement préparée par les éléments de l’ANS en leur tête Oumar Deby qui ont pris place depuis plusieurs jours, rencontré les autorités administratives et policières, visité les Juges des Chambres Africaines, et à chaque fois distribué des billets d’argent. Tout ça pour que le monstre ne tremble point à son retour sur la terre de la Téranga.

 

Rappelons que durant le dernier sommet de la Francophonie, Idriss Deby a pratiquement fui Dakar. Juste après la fin de l’ouverture du sommet vers 16h, Deby et sa délégation ont eu juste le temps de prendre leurs valises et foncer à l’aéroport où ils sont arrivés vers 17h30 sans même informer les autorités sénégalaises chargées du protocole. Les plus déconnecté des Sénégalais ont été scandalisés par cette attitude fuyarde de l’homme fort du Tchad et de la Françafrique. C’est dire qu’il a réellement eu peur le Dictateur Deby que les Juges des Chambres Africaines demandent son arrestation puisqu’une convocation lui a été déjà adressée sans qu’il ne daigne répondre malgré ses déclarations antérieures. Une honte qu’il faudra laver à grande eau mais toujours avec prudence. D’où la mission de l’ANS en leur tête Oumar Deby qui n’a pas manqué de faire déplacer quelques filles de joie de Ndjaména, ces dernières ont été trahies par leur page Facebook. Là aussi, les mendiants étaient au rendez-vous pour voir le généreux Deby. Ça rappelle un peu les visites africaines de Khadafi et toutes les frasques qui l'accompagnaient. Nous nous rappelons aussi comment le Roi des rois nègres a fini. Espérons que la paix et la sécurité régnera au Tchad après les ITNO.

 

Par Abderahmane Ahmat
abderah2005@yahoo.fr