Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

PARMI LES CAUSES DE REVOCATION DU MAIRE DE LA VILLE DE BILTINE

Retenu parmi les quinze (15) conseillers communaux investis au compte du parti MPS, HABIB ADOUDOU AZABI fut désigné Maire de la ville de Biltine puis secondé de deux (02) adjoints. Depuis son installation à nos jours, il ne fait que faire vivre à la population des situations cruelles et dangereuses. Ces dites situations empirent du jour en jour, il devient la machine de la destruction et la source principale des créations d’énormes problèmes à Biltine en général et à la Commune en particulier.
Il s’est senti le seul maitre de la ville de Biltine ; tout est à sa portée et nul ne peut le contourner selon lui. Il fait et défait au vue et au su de tous. Des mauvaises attitudes et pratiques comportementales odieuses du Maire de la ville de Biltine.
Ce Maire est le seul gérant desdites activités communales. Personne d’autre n’a l’accès aux entrées ou aux sorties des recettes, à part lui et son cousin régisseur ! Cette dite commune souffre des complexes problèmes : celle de la collaboration et de la gestion, émanant du Maire en question. Où les Maires adjoints n’avaient jamais droit ni à la consultation ou à l’implication aux choses publiques pour lesquelles ils sont élus.
Les conseillers sont mis en dehors du jeu. Car, collaborer, informer/s’informer, impliquer et consulter les adjoints par rapport à la gestion des choses publiques, pour ce Maire ignorant constituent des grosses difficultés ! Quant à lui, ses adjoints doivent rester les yeux fermés et attendre les forfaits mensuels prévus ! Ce montant forfaitaire n’est pas important pour qui que ce soit. Tous ceux qui se questionnent par rapport à la collaboration, à la consultation et à la gestion des affaires communales, se confrontent à la fabrication des coups montés à leur égard.
Par sa complicité et ses informations mensongères orchestrées :
Deux (2) cas de suspension par le gouverneur par la complicité du maire ont été dénombré : Mme MARIOMA OUTMAN et Mr. HASSAN BABA SOULEYMANE, respectivement Maire 1ère et 2ème adjoints avaient reçu des sanctions de leur fonction, soit disant qu’ils refusaient la collaboration du Maire. Comme étiquettes collées sur leurs dos ;
La fermeture de la RADIO-FM ABBO NASSOUR par le gouverneur en complicité du maire, tant souhaitée par la population dans le cadre de l’information et de la sensibilisation des activités de la ville, a vu ses portes fermées, pour mauvais comportement du Maire observé suite à l’émission réalisée sur le Marché Moderne de Biltine ;
Eu égard à cette pratique amorale, son Directeur a présenté une lettre de démission collective du personnel. Cette dernière a été interprétée dans le sens contraire ! Ledit Directeur était conduit à la Maison d’arrêt pendant environ deux (2) mois de séjour, en compagnie de deux (2) autres militants du MPS parmi lesquels on cite le Secrétaire Exécutif du Conseil Département de Biltine : Mr. MOUSSA MAHAMAT MOUSSA ;
Deux (2) cas de démission ont été enregistrés de la part des Maires 1er et 2ème adjoints récemment élus. Celui de Mr. HASSAN ABDOULAYE HASSAN, a préféré d’aller pousser ses études que de vivre des chagrins, et de Mr. OUMAR OUTMAN TABIT, a jugé important de rejoindre son domicile. Car les fautes sont nombreuses, lourdes et impossible de les traiter facilement !
A cela s’ajoutent encore d’autres problèmes liés à la mauvaise gestion qui posent des nombreuses questions ; à savoir :

• L’organisation du Marché Moderne de Biltine ?
• les lotissements ?
• La destination des recettes financières ?
• Le non mise application des conseils de la tutelle ?
• Le non respect du contenu des arrêtés des subdélégations des pouvoirs aux Maires adjoints ?
• Le non prise en compte des décisions et instructions des conseils ordinaires et extraordinaires ?
• Les longues attentes au niveau de service ?

QUINTESCENCE DE LA LETTRE ADRESSE AU PREFET PAR LES CONSEILLER POUR DEMANDER LE DEPART DU MAIRE
Monsieur le Préfet,
Voyons un peu le profil ou l’image de l’équipe actuelle dirigeante de la commune. Que pensez-vous de plus, en votre qualité de représentant du Chef de l’Etat ?
Pour qu’il ne se trahisse pas de plus ; avoir telle honte ou telle incapacité, nous demandons urgent sa démission sans condition, pour une Mairie saine, transparente et prospère. Mairie ayant la capacité et la qualité d’écoute et d’accueil avec plus de compétences.
Cette dite demande de suspension est due effectivement aux mauvais comportements dudit Maire, observés jour par jour dont les points marquants se présentent comme suit :

1. Manque de collaboration avec les conseiller, duquel il émane ;
2. Insuffisances notoires de la culture administrative, de savoir-faire et savoir être, pour pouvoir bien gérer la Mairie ;
3. Source des multiples problèmes à Biltine, connu de tous ;

POURQUOI LE GOUVERNEUR S’ACHARNE A IMPOSER LE MAIRE
Le gouverneur dit haut et fort à qui veux l’entendre qu’il est en mission dans la région du Wadi – fira et il a tout le pouvoir de décider des sort des gents, qu’ils soient les autorités administratives, militaires, traditionnelles, religieuses et les citoyens lambda. Il dit également qu’il est le plus proche parent au président, à ce titre, il intimide, séquestre renvoie ceux qui s’opposent ou affichent à son égard des points vus contraires. Ce monsieur qui ne lit et écrit dans aucune langue vivante et qui parle à peine la langue arabe locale, gouverne, pendant plus de trois ans, les citoyens de la région d’une main de fer. Il menace quasi quotidiennement les autorités traditionnelles de les suspendre. Pour un oui ou non, il improvise des réunions où lui seul à la parole, il adresse des propos injurieux, fume en plein réunion.
Pourquoi le maire a eux la baraka du gouverneur. Comme le dit la loi de la nature, on s’adapte ou on disparait, d’abord il a commencé à entretenir les femmes du chef. Qu’est ce qu’il fait : les ustensiles de cuisine, les ingrédients, les condiments le bois de chauffe c’est lui, les mobiliers, les meuble des femmes, les frais de tressage de ses femmes c’est encore le maire. Les services du protocole du gouvernorat sont assurés par les ressources de la mairie. Le maire qui pour chef hiérarchique de préfet du département, rend compte directement de ses activités au gouverneur.

 

Correspondance particulière

Tchad: pourquoi le Maire de la ville de Biltine a été revoqué?