Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Mise au point de Djividi Boukar Dibeing, Président du Parti Démocrate et Socialiste (PDS), par ailleurs Porte parole de l’Alliance Démocratique de l’Opposition (ADO).

Dans sa parution N° 60 du 03 au 10 novembre 2014, le journal le Citoyen a publié l’interview du SG du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), qui répliquait aux acteurs politiques de l’opposition et ceux de la société civile par rapport à leur pétition concernant la prorogation de la législature en cours et la candidature du président Idriss Deby Itno. J’avoue que cette sortie médiatique qui évoque une embrouille, m’a tiqué , tant le SG du parti au pouvoir s’était livré à des propos truffés d’incohérences. Aussi, une mise au point nous apparait opportune, pour éclairer la lanterne des lecteurs sur le quiproquo du SG du MPS.

En effet, je fais mienne la parole de l’ancien Président Irakien Saddam Hussein, qui disait « la valeur d’un discours, réside dans la réalité des faits qu’il désigne ». A cet égard justement, nous relevons dans les contradictions du SG du MPS que celui-ci n’a rien d’objectif à démontrer. Car il transparait dans ses propos une invite au peuple tchadien à faire des efforts à tous les niveaux pour aspirer légitimement au mieux être, alors qu’en même temps, il agite une menace de poursuite judiciaire contre ceux qui se livreraient à ce jeu pour la survie, et rien que pour la survie, mais pas pour autre chose. Qui plus est, le SG du MPS, soufflant le chaud et le froid, après s’être dit convaincu du dynamisme démocratique qui honore notre pays au regard de l’activisme des acteurs politiques de l’opposition et des militants de la société civile, tourne casaque et met en garde contre ce qu’il appelle transgression des dispositions de la constitution de la République et des lois en matière de liberté et des droits fondamentaux. Voila qui contraste étrangement à notre avis.

Cela étant, je fais remarquer que personne parmi le peuple tchadien ne s’acharne indument contre le régime MPS. Il va sans dire, l’amertume que le peuple tchadien exprime à travers cette fameuse pétition ne constitue aucunement une transgression des dispositions des textes de la République. Loin s’en faut. C’est une attitude qui trouve son fondement dans la constitution dans laquelle le peuple souverain affirme son opposition totale à toute confiscation du pouvoir.

En revanche, nous disons sans ambages que la prorogation du mandat des députés est constitutive d’une violation flagrante de la constitution et que le non limitation du mandat du Président de la République, bien que consacrée dans la Constitution, participe de la confiscation du pouvoir. Alors, incontestablement cela confirme la justesse de la pétition contre laquelle le SG du MPS s’inscrit en faux.

Enfin, je voudrais me féliciter de l’adoption par le MPS de la social-démocratie comme socle idéologique de sa politique comme nous-mêmes au PDS. Cependant , qu’il me soit permis de faire remarquer que la social-démocratie qui se veut pragmatique, ne prône pas seulement le partage avec les couches les plus défavorisées et les plus vulnérables comme s’évertue à le faire croire le SG du MPS , mais cette idéologie politique, par essence repose essentiellement sur une juste répartition et l’utilisation rationnelle des revenus économiques comme facteur d’émancipation des masses.

C’est pourquoi, nous pensons que le SG du parti au pouvoir ferait mieux de sensibiliser à l’amélioration du quotidien de ses concitoyens, en opérant une reconversion de la gestion partisane du régime pour la rendre conforme aux normes internationales d’une gestion républicaine où chaque citoyen pourrait en tirer le meilleur parti. La concorde nationale qui sous-tend la cohésion sociale en dépend!

Tchad: Mise au point de Djividi Boukar au SG du MPS