Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Dans notre lutte contre l’interminable oppression de Deby au pouvoir depuis 24 ans, nous ne devons pas manquer ni épargner ses bouffons qui nous font mal.

Comment Deby peut-t-il tomber alors que Haroun Kabadi est debout ? Comment Deby peut-il tomber alors que tous ceux qui sont à sa table sont débout ?

Si Idriss Deby Itno est une cible légitime interdite à se représenter en 2016, ses bouffons sont des cibles qu’on ne saurait dissocier de l’interdiction à mal-gouverner le Tchad. Nous devons les cibler à l’extérieur du pays comme à l’intérieur, à tous leurs voyages visant à orchestrer des complots contre l’avenir du Tchad.

Que ni Kabadi ni Deby ne nous échappe dans leurs errances à l’étranger de surcroit financées nos fonds publics. Que les tchadiens de la diaspora prennent soin d’eux. Rappelez-vous, ce n’est pas uniquement Compaoré, sa femme Chantal et sa fille Djamila qui sont tombés. Toute la bouffonnerie burkinabé au service de Blaise Compaoré s’est écroulée.

En 2016, nous nous occuperons de Deby et de ses bouffons !!! Nous passerons des messages clairs à ces pillards de deniers publics que tous ce qu’ils pillent passeront au feu de la justice populaire ou seront mis à la disposition de la rue. Ce qui appartient à la rue reviendra à la rue. De force ou de grès.

Blaise Compaoré et ses bouffons sont en errance hors du Burkina. Que Deby et ses bouffons se préparent à l’errance hors du Tchad. Si par très grande chance ils échappent à l’expression de la justice du peuple tchadien qui a commencé à se manifester.

Le repérage de leurs luxueuses villas et leurs lieux d’affaires est complété. Le moment venu, nous saisirons tous les biens volés et les remettrons à la rue ou nous les consumerons par le feu de la justice populaire.

Par ailleurs, continuons et soutenons tous les appels à la démission d’Idriss Deby Itno. NOUS AVONS VU LES BURKINABÉS. NOUS AVONS APPRIS CE QU’ILS ONT RÉALISÉ. NOUS AVONS VU LEUR SUCCÈS. NOUS AVONS LA RECETTE. NOUS L’APPLIQUERONS AU TCHAD. PEU IMPORTE LE COUT.

A bon entendeur salut.

Hamad Guera

hamad.guera@gmail.com

Que Deby et ses bouffons se préparent à l’errance hors du Tchad