Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Bonjour Mak
Depuis le mois de Juillet 2013, les employés de ESSO Chad vivent un calvaire inexplicable avec l'arrivée du nouveau directeur des ressources humaines Borkam Ban-Orngué, pourtant tchadien lui meme. Ce gamin qui n'a eu ce poste que par son "ass kissing'' et sa traitrise remet en cause la convention collective d'entreprise signée lorqu'il etait encore en France.Sa marque de fabrique(connue de tout le monde) n'est autre que amateurisme, arrogance et incompetence.On peut blabuer avec tout mais avec le pain des autres.
ci-dessous le preavis de greve des techniciens.



A: Directeur Général de ESSO Chad
De: Techniciens EEPCI / TOTCO
Objet: PREAVIS DE GREVE
Date: Jeudi 04 Décembre 2014

Vu que la lettre du 27 décembre 2013 adressée à la Direction des Ressources Humaines d’ESSO Chad relative à la mise en application de l’article 16.b de la convention collective d’entreprise est restée sans réponse;
Vu la lettre du 03 Avril 2014 adressée à Monsieur le Directeur Général de ESSO Chad lui faisant part de la lettre du 27 Décembre 2013;
Vu la falsification de nos bulletins de paie par les Ressources Humaines qui viole les principes moraux et d’éthique de la société;
Vu la lettre du 16 Novembre 2014 adressée au Manager des opérations de ESSO Chad pour réclamer la mise en application de l’article 16.b de la convention collective d’entreprise et dénoncer la falsification des bulletins de paie par les Ressources Humaines ;
Vu que la réponse verbale à la lettre du 16 Novembre 2014 du Manager des opérations communiquée aux techniciens par le ‘’Superintendent des opérations’’ à la rencontre du 19 Novembre 2014, n’a été ni concrète, ni satisfaisante, ni concluante;
Considérant le refus manifeste de la Direction Générale de ESSO Chad d’appliquer l’article 16.b de la convention collective d’entreprise pourtant signée par elle;
Considérant que ce refus de la Direction Générale de ESSO Chad de mettre en application l’article 16.b de la convention collective constitue une violation de cette convention dans son ensemble;
Vu que les discussions successives entre les délégués du personnel et la Direction Générale de ESSO Chad pour trouver une issue heureuse à ce problème ont été sans succès;
Considérant la réunion des techniciens du 23 novembre 2014 ;
Nous, techniciens de EEPCI/TOTCO réclamons :
1- l’application de l’article 16.b de la convention collective d’entreprise dans son intégralité;
2- une augmentation du salaire de base de 3 % minimum telle que stipulée à l’article 16.b de la convention collective d’entreprise, ce avec effet rétroactif pour tous les techniciens éligibles aux échelons 7.5 et 7.6 pour compter du 01 Mars 2013.
En cas de non satisfaction dans Ie délai du présent préavis de grève qui court du 04 décembre au 12 décembre 2014 inclus, les techniciens de EEPCI /TOTCO se mettront en grève sèche à compter du 13 décembre 2014 pour une durée de trois(3) jours renouvelable.

Fait à Kome, le 04 Décembre 2014

Les techniciens des opérations de EEPCI / TOTCO

Cc: Ministère du pétrole Ministère du Travail Inspection du Travail (Ndjamena, Doba) Délégation du personnel de ESSO Chad
 
 
  --
Bonjour Mak
Depuis le mois de Juillet 2013, les employés de ESSO Chad vivent un calvaire inexplicable avec l'arrivée du nouveau directeur des ressources humaines Borkam Ban-Orngué, pourtant tchadien lui meme. Ce gamin qui n'a eu ce poste que par son "ass kissing'' et sa traitrise remet en cause la convention collective d'entreprise signée lorqu'il etait encore en France.Sa marque de fabrique(connue de tout le monde) n'est autre que amateurisme, arrogance et incompetence.On peut blabuer avec tout mais avec le pain des autres.
ci-dessous le preavis de greve des techniciens.





A: Directeur Général de ESSO Chad
De: Techniciens EEPCI / TOTCO
Objet: PREAVIS DE GREVE
Date: Jeudi 04 Décembre 2014

Vu que la lettre du 27 décembre 2013 adressée à la Direction des Ressources Humaines d’ESSO Chad relative à la mise en application de l’article 16.b de la convention collective d’entreprise est restée sans réponse;
Vu la lettre du 03 Avril 2014 adressée à Monsieur le Directeur Général de ESSO Chad lui faisant part de la lettre du 27 Décembre 2013;
Vu la falsification de nos bulletins de paie par les Ressources Humaines qui viole les principes moraux et d’éthique de la société;
Vu la lettre du 16 Novembre 2014 adressée au Manager des opérations de ESSO Chad pour réclamer la mise en application de l’article 16.b de la convention collective d’entreprise et dénoncer la falsification des bulletins de paie par les Ressources Humaines ;
Vu que la réponse verbale à la lettre du 16 Novembre 2014 du Manager des opérations communiquée aux techniciens par le ‘’Superintendent des opérations’’ à la rencontre du 19 Novembre 2014, n’a été ni concrète, ni satisfaisante, ni concluante;
Considérant le refus manifeste de la Direction Générale de ESSO Chad d’appliquer l’article 16.b de la convention collective d’entreprise pourtant signée par elle;
Considérant que ce refus de la Direction Générale de ESSO Chad de mettre en application l’article 16.b de la convention collective constitue une violation de cette convention dans son ensemble;
Vu que les discussions successives entre les délégués du personnel et la Direction Générale de ESSO Chad pour trouver une issue heureuse à ce problème ont été sans succès;
Considérant la réunion des techniciens du 23 novembre 2014 ;
Nous, techniciens de EEPCI/TOTCO réclamons :
1- l’application de l’article 16.b de la convention collective d’entreprise dans son intégralité;
2- une augmentation du salaire de base de 3 % minimum telle que stipulée à l’article 16.b de la convention collective d’entreprise, ce avec effet rétroactif pour tous les techniciens éligibles aux échelons 7.5 et 7.6 pour compter du 01 Mars 2013.
En cas de non satisfaction dans Ie délai du présent préavis de grève qui court du 04 décembre au 12 décembre 2014 inclus, les techniciens de EEPCI /TOTCO se mettront en grève sèche à compter du 13 décembre 2014 pour une durée de trois(3) jours renouvelable.

Fait à Kome, le 04 Décembre 2014

Les techniciens des opérations de EEPCI / TOTCO

Cc: Ministère du pétrole Ministère du Travail Inspection du Travail (Ndjamena, Doba) Délégation du personnel de ESSO Chad
 
 
  -- envoyé par Massissy Hissein (hmassissy@yahoo.fr)
Prèavis de grève au Tchad: calvaire inexplicable des employés d'Esso Chad