Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Chers Compatriotes, L’heure N’est Plus au Recul

Le 11 Novembre a été marqué par des contestations populaires dans toutes les régions du Tchad, un signe du rat-le bol de la nation tchadienne prise en otage par un régime prédateur et clanique depuis un bon quart de siècle. Le régime de Deby a mis le pays dans un chao sans précèdent. Sinon, comment comprendre que malgré l’exploitation depuis dix ans de notre patrimoine national qu’est l’or noir, l’enfant tchadien reste toujours le plus mal nourri au monde n’a aucune lueur d’espoir lendemain.

Tout le monde le sait. Le système de santé au Tchad laisse à désirer. Nos quelques centres de soin existants ne sont pas différentsdes mouroirs. Le Tchad est champion en termes de mortalité infantile. De nombreuses mères meurent chaque année pendant qu’elles essayent de donnent la vie à cause de manque d’infrastructure de sante de base ou de manque de prise en charge.

La cherté de vie à laquelle fait face notre chère nation est une pure invention du régime de Bamina etde ses complices. Jamais dans l’histoire de notre pays, nous avions atteint un tel niveau de ce qu’il convient bien de qualifier d’un vrai drame humain.

Pire, aujourd’hui, Ndjamena est cite fréquemment en tête des villes les plus chères au monde alors que les salaires ne tombent presque pas. Un gris salarial et boursier qui dites- nous bien ne tient même pas compte du coup de vie exorbitant tout simplement fomenté et entretenu par le gouvernement et ses dignitaires de commerçants.

Comme à l’accoutumée, les fonctionnaires et étudiants doivent aller en grève pour voir leurs maigres salaires ou bourses être verses. Et quand qu’ils optent pour la rue, le seul moyen qui leur reste de réclamer leur dû, l’armée clanique debienne leur fait face en déployant de gros moyens et armes lourdes achetées avec l’argent du contribuable tchadien pour les intimider et les réprimer. Les derniers évènements illustrent très bien combien le pouvoir de N’Djamena n’est pas du cote du peuple et ne peut hésiter un instant d’oppresser une population qui ne peut plus tolérer l’une des dictatures les plus extrêmes au monde.

Chers compatriotes, inutile de rappeler que notre pays est pris en otage, pas pendant un an, 10 ans mais pendant un quart de siècle. Qui de la famille de Deby qu’il soit analphabète ou semi lettré n’est fait DG ou une personnalité clef dans les postes « juteux » de ce régime moribond. Je vous passe des exemples. Que comprendre que dans une nation d’environ 11 millions, certains individus parce que faisant partie de la famille du président sont plus riches que la nation en et entière et peuvent oser le luxe de prêter de l’agent a l’état pour payer ses fonctionnaires ? C’est bien horrible et triste ce que nous les tchadiens vivons.

Est-ce notre chère nation est digne de cela ? Il est temps de prendre notre propre destin en main. Notre salut viendra de nous -même. Je vais emboiter les pas a plusieurs qui ont fait référence plusieurs fois aux célèbres vers de notre cher hymne national qui exaltent que « ta liberté naitra de ton courage »

La victoire héroïque du peuple Burkinabé doit nous inspirer. Cela est un message très fort à tous nos dictateurs d’Afrique qui veulent mourir au pouvoir. Ils paniquent, ils ont peur. La victoire est désormais au peuple qui le désire. Et au Tchad nous désirons bien cette victoire et cette libération. Bravons nos peurs et nos clivages ethniques, faisons taire nos différences àquelque niveau que ce soit et regardons tous dans la même direction qui est celle de libérer complétement notre pays de la main basse de Deby et de sa républiquebananière. Nos différentes confessions religieuses sont un patrimoine qui doit plutôt renforcer notre solidarité et nos efforts àlibérer notre nation. Tirons les leçons de notre passé et disons non à tous ceux qui veulent utiliser la religion ou le népotisme à des fin politiques. Cela ne se répètera plus au Tchad parce que mon peuple a atteint une maturité qui le prépare désormais pour son unification et son progrès.

Chers compatriotes, nous avons atteint une maturitéà laquelle rien ne peut nous duper. Les évènements du 11 Novembre témoignent du réveil de notre peuple à lutter pour sa libération. Ce n’est qu’un début. Le peuple tchadien comme un seul homme est désormais debout et continuera à mener cette lutte jusqu’au bout pour sa libération totale. Serrons nos coudes et menons cette lutte tout en retenant que la liberté ne s’obtient pas sans pris.

Je voudrais saluer le courage des frères et sœurs qui se sont mobilisés pour montrer publiquement leur mécontentement le 11 Novembreface à la gestion calamiteuse de l’état. Je salue aussi le courage des journalistes, des hommes de media, les organisations de la société civile qui continuent vaillamment la lutte pour un Tchad nouveau malgré les menaces et les intimidations du régime contre eux.Que vos efforts de faire connaitre les nouvelles du drame tchadien à l’opinion nationale et internationale continuent et qu’ils se multiplient.

A tous nos vaillants guerriers qui sont tombés sur le champ de bataille en ce mois de Novembre2014 et tous ceux qui les ontprécédés, nous réitérons notre engagement de continuer la lutte que vous aviez commencée pour la victoire finale. Vous êtes tombés pour une cause juste et honorable. Nous portons vos familles dans nos prières et sommes certains que Dieu leur consolera les cœurs. A tous les blessés, nous souhaitons une amélioration rapide.

Plus jamais les intimidations et la force n’auront raison sur le peuple. Dictateur du Tchad et ceux d’autres régions d’Afrique l’heure est arrivée. Comme beaucoup le disent, la voix du peuple c’est la voix de Dieu. A l’instar du pays des « Hommes intègres », l’insurrection populaire est la seule arme efficace qui nous reste et qui nous permettra de nous débarrasser de la gangrène qu’est Deby et de remettre notre pays sur une voie de développement et de stabilité. Cela est une condition sine qua non pour que chaque tchadienne et tchadien retrouve sa dignité perdue et exprime sa fierté d’appartenir à ce grand et beau pays du sahel.

Vive le Tchad pour que vive la paix et le changement.

Votre compatriote Mbaidanem depuis USA

Etats-Unis-appel à la mobilisation au peuple du Tchad: l'heure n'est plus au recul