Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ORGANISATION DES JEUNESSES PANAFRICANISTES

« L’Afrique doit s’unir » -K. Nkrumah- « Seul l’Etat fédéral est viable »- Cheikh A. Diop

 


s/c Centre Ahmadou Malick Gaye- Ex Centre de Bopp- Dakar Tel / 77 5264577/ 776741825

 

 

 

BLAISE RESSUSCITE THOMAS !

« L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte, ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte des maitres qui prétendent l’affranchir. Seule la lutte libère ! » : disait Thomas Sankara. Cet enseignement, le peuple Burkinabé l’a appris, su et réagis 27 ans après. Blaise Compaoré ce traitre qui a osé retourner son arme contre son frère d’armes Thomas Sankara, vient de buter au mur constituer de 90% de jeunes Burkinabés qui dans sa majeure partie n’était pas ou venait de naitre quand Thomas fut tué par Blaise. Nous pensons à notre humble avis que le printemps arabe en 2011 et la leçon Sénégalaise en 2012, ne sont pas assimilés par les présidents africains qui manipulent les constitutions à leur guise pour s’éterniser au pouvoir. Cette époque est révolue, les populations africaines sont mures, soiffes de démocratie et montrent aux dirigeants que le pouvoir n’est pas un legs familial dont on est censé faire tout ce que l’on veut sans être inquiété. Le plus souvent, cette situation de tripatouillage des constitutions est rendue possible grâce à certains impérialistes qui trouvent en l’homme qu’ils soutiennent et cherchent cout que cout à l’imposer comme un pion capable de faire passer leurs politiques. Le peuple est plus fort que le pouvoir, du moment où le pouvoir tire sa légitimité du peuple. Les dirigeants africains doivent apprendre à écouter les africains d’ici et d’ailleurs. Son gout très prononcé du pouvoir l’a conduit à ressusciter Thomas qu’il avait trahi et assassiner et nous nous sommes toujours posés la question de savoir : Comment cet homme peut être un sauveur en Afrique de l’Ouest, dans son nouveau rôle de médiateur dans les pays de la sous région en conflit (Cote D’Ivoire, Mali, Nigéria) ? Son passé terne, non reluisant, rythmé par l’assassinat du TCHE AFRICAIN (THOMAS ISIDORE SANKARA) et de NORBERT ZONGO dont le crime n’est pas jusqu’à présent élucidé, fait qu’il n’est pas crédible pour prétendre à ce rôle. Où est cet homme (Blaise Compaoré) qui face à son peuple il y’a cinq à six mois, faisait avancer la majorité parlementaire mécanique dont il disposait et qui allait voter cette loi lui permettant de briguer un nouveau mandat ? Où est cet homme qui, lors de la réception des leaders africains il y’a un mois par BARACK OBAMA à la Maison Blanche. Réception au cours de laquelle il appelait les dirigeants africains à cesser de manipuler leur constitution pour s’éterniser au pouvoir ? Rétorquait lors d’une interview devant les caméras des grandes chaines médiatiques du monde, nous le citons : « L’Afrique n’a pas besoin d’institutions fortes, mais d’hommes forts ». Cet homme aujourd’hui s’est terré au fond d’un trou comme un lièvre craignant de tomber entre les mains de son peuple en furie. Voila ce qui attend nos dirigeants qui veulent aller à l’encontre de la volonté populaire.

Fort de ce constat, nous, Organisation des Jeunesses Panafricanistes du Sénégal, soutenons le peuple Burkinabé dans cette lutte pour le triomphe de la dignité humaine. Nous avons la certitude que Thomas est entrain de jubiler là où il est ; en se posant cette question : Qui de Toi Blaise, ou de Moi Thomas, avait raison ?

 

ORGANISATION DES JEUNESSES PANAFRICANISTES/SENEGAL

O.J.P/SENEGAL

 

Fait à Dakar le 01 / 11 / 2014

BLAISE RESSUSCITE THOMAS !
BLAISE RESSUSCITE THOMAS !