Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Au Tchad, la polémique entre l’opposition, la société et la majorité au sujet de la pétition lancée début octobre se poursuit. Cette pétition, qui dénonce la mauvaise gouvernance et appelle le président Idriss Déby à ne plus se représenter à la présidentielle de 2016, est qualifiée de simple agitation par le parti au pouvoir.

Malgré l’échec de la « journée ville morte » à laquelle ils ont appelé la population de Ndjamena le 9 octobre dernier, les pétitionnaires de Septembre 2014, un groupe de partis politiques et d’associations qui demandent au chef de l’Etat de ne plus être candidat à la présidentielle de 2016, insistent sur le fait que beaucoup de Tchadiens ont signé le texte.

Pour l’un des leaders du groupe, le député Clément Djimet Bagaou, même si le mouvement ne mobilise pas en apparence, il fait bouger le pouvoir. Depuis le lancement de la pétition, le nombre de signataires a obligé tous les barons du Mouvement patriotique du salut (MPS) à sortir de leur réserve pour contre-attaquer. Ce qui montre que le fait de demander au chef de l’Etat de ne plus se représenter a fait mouche.

Pour le MPS, le parti au pouvoir, il s’agit juste de manœuvres de positionnement dans la perspective des prochaines élections. Selon Abakar Souleymane, le secrétaire général du MPS pour la ville de Ndjamena, les problèmes sociaux tels que les coupures intempestives de courant, la pénurie de carburant sont pris au sérieux par le gouvernement qui s'attelle à les résoudre. Il ajoute qu’en vérité, toute l’agitation des partis politiques et associations de la société civile ne vise qu’un objectif : se positionner dans la perspective des prochaines élections.

 

signez la pétition: http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=Nonadeby