Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Invité hier du Grand jury de la Rfm, l’ancien Pm, Abdoul Mbaye, s’est prononcé sur l’affaire Hissein Habré, dont les rebondissements n’en finissent plus. Par rapport à un éventuel procès de l’ancien homme fort de Ndjamena, le fils de feu Kéba Mbaye avertit : «Attention! Vous savez, ce genre de procès rend nécessaire l’identification d’une chaîne de commandement. C’est peut-être là où va se trouver la grande difficulté du procès. C’est un procès risqué pour ceux qui l’ont souhaité et qui vont l’organiser». Quant au fait qu’il soit souvent cité dans cette affaire, Abdoul Mbaye assène : «Je ne vois pas en quoi je peux témoigner sur des crimes qui auraient été commis au Tchad». Sur les accusations de blanchiment d’argent portées à son encontre, Abdoul Mbaye indique d’emblée : «Nous sommes en 1990. Le Sénégal accueille un ancien chef d’Etat. On ne lui reproche pas ce qu’on lui a reproché ensuite, cet aspect noir de sa gestion qui reste à prouver. C’est le sens du procès qui va être organisé. Cet ancien chef d’Etat, moi, je suis heureux et fier de lui serrer la main et de le démarcher comme client de la banque que je dirige. C’est quelqu’un qui a beaucoup fait pour son pays. On ne lui a jamais reproché d’avoir assassiné un chef politique de son pays». Par rapport à l’argent que Habré a déposé à la Cbao à l’époque et que d’aucuns ont estimé à 16 milliards de F Cfa, l’ancien Pm souligne : « La banque que je dirigeais a reçu un dépôt qui n’était pas supérieur à 300 millions. Vous avez des accusateurs qui sont tous détenteurs de fortunes supérieures à ce montant et qui seraient gênés d’expliquer leur provenance. Alors où se trouve le blanchiment ?».

 

Source: http://www.dakaractu.com/Abdoul-M-baye-sur-l-affaire-Habre-Je-ne-vois-pas-en-quoi-je-peux-temoigner-sur-des-crimes-qui-auraient-ete-commis-au_a77241.html

Justice: Abdou Mbaye évoque une chaîne de commandements dans l'affaire Habré qui remonte à Idriss Deby