Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Collectif des Associations et Mouvements de Jeunes du

Tchad (CAMOJET)

Folio : 2278/2006

Adresse : (235) 66 45 55 90 / 66 26 96 26/ 66 27 73 54

Email : camojet@hotmail.fr

Agir pour la Jeunesse

 

COMMUNIQUE  N° 018 / SG / BE /CAMOJJET/SEPTEMBRE 2014

   

 

Le  Collectif des Associations et Mouvements des Jeunes du Tchad (CAMOJET), vient par le présent communiqué informé le Gouvernement sur  le rejet des dossiers de candidature pour l’admission dans les Universités du Tchad par les autorités en charge sous motif de l’âge ,est contraire à la réalité de notre système éducatif.

De ce qui suit, le CAMOJET demande au Gouvernement de revoir sa décision dans l’intérêt de la jeunesse Tchadienne, car l’éducation n’est  pas une question de l’âge.

Nul ne peut ignorer que le Tchad de demain c’est la jeunesse, et demain se prépare et se construit dès aujourd’hui a travers la formation éducative.

Si l’âge (24 ans maximum) conditionne l’accessibilité aux universités Tchadiens, quelle sera le sort des jeunes n’ayant pas les moyens pouvant les permettre d’intégrer les écoles privées?

Le CAMOJET déclare que cette décision n’est qu’une manœuvre d’un groupe d’intérêt disposant chacun des écoles privées, occasion pour eux de gagner des Etudiants dont leurs dossiers sont rejetés.

 

Conscient des conséquences que cette décision peut entrainés, le CAMOJET informe l’opinion nationale que les actions seront menées pour permettre à la jeunesse Tchadienne d’entrer dans ses droits.

 

Jeunes du Tchad, Soyons tous ensemble optimiste pour  promouvoir notre avenir.

 

En espérant à la prise  en compte  de cette modeste dénonciation, nous réclamons l’acceptation de tous les dossiers des bacheliers, car l’école n’a pas d’âge.

 

Fait à  N’Djamena le 27 Septembre 2014

 

 

                                                Le Secrétaire Général Adjoint

 

                                                                                                           GAMO REMY

 

Tchad: le CAMOJET demande aux autorités de reviser leur décision