Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Les affrontements meurtriers qui ont opposé la semaine dernière, l’ethnie du Président à la communauté Toubou à cheval sur plusieurs pays, a placé Idriss Deby dans une posture difficile de recherche d’un compromis pacifique.

En effet, selon nos informations, en dépit de son déplacement à Tibesti, accompagné de Youssouf Abbassala et de quelques dignitaires et originaires de la région, la colère ne retombe toujours pas chez les ressortissants Toubous.

Comme à son habitude de corrupteur, Idriss Deby est parti avec des mallettes d’argent en vue d’un achat de conscience pour le prix de la paix entre lui et cette composante tchadienne connue guerrière et intraitable en cas de conflit.

Au Tchad, craignant tout affrontement entre son pouvoir et les autres composantes sociales, Idriss Deby a militarisé la société tchadienne en outillant ses proches contre d’autres citoyens tchadiens terrorisés et réprimés sans cesse.

A la différence des autres Tchadiens devenus de Béni –Oui-Oui ; les Toubous, ne se laissent pas intimider par un quelconque rapport de forces d’où qu’il vienne. C’est pourquoi, connaissant cette capacité de réaction de ces derniers, Idriss Deby a opté pour une démarche conciliante.

Le dirigeant tchadien a déclaré à ses parents d’être rassuré par François Hollande sur la pérennité de son pouvoir au Tchad, mais, il craint toute irruption d’un conflit interne qui risquerait de mettre ses protecteurs français dans une situation embarrassante.

Par ailleurs, il faut ajouter que l’ancien Président Goukouni Weddeye, chef historique de la communauté Toubous, se trouve à Alger d’où il suit avec une attention particulière la crise qui oppose sa communauté à celle d’Idriss Deby.

Aujourd’hui, on peut noter que le fait que Deby lui-même soit réduit, à faire de la médiation, montre la gravité du conflit, car, il est de notoriété publique, que contrairement à d’autres zones, le Président tchadien n’envoie que des délégations pour résoudre tout différend politique ou armé.

Tout compte fait, le pouvoir tchadien est traversé par une crise majeure susceptible d’entraîner des conséquences fâcheuses si elle persiste.

 

La rédaction du blog de makaila

 

 

 

 

Tchad : les Toubous inconsolables, Idriss Deby embrouillé !