Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Le discret chef d’Etat-major de la présidence aurait finalement la préférence de Blaise Compaoré pour assurer sa succession à la tête de l’Etat. Il est convaincu que c’est le seul à même d’assurer la stabilité après lui.

Blaise Compaoré remet là au goût du jour, un préjugé bien établi dans les casernes du Burkina que les civiles ne sont pas « assez sérieux » pour diriger le pays. Depuis le coup d’Etat de janvier 1966, l’armée burkinabè se pose en rédemptrice de la vie politique nationale.

Blaise Compaoré héritier de cette tradition est plus que jamais convaincu que l’aéropage de civiles, aussi bien dans l’opposition que dans sa majorité, il y en a pas actuellement de suffisamment « fort » pour poursuivre son œuvre et maintenir la stabilité qu’il a mis des années à construire.

Ils étaient deux ! Il n’en reste plus qu’un

Au début de l’année 2014, dans la tourmente de la crise consécutive à la naissance du MPP qui a ébranlé le président et son système, il a procédé d’une inhabituelle façon à la promotion de généraux. ... suite de l'article sur L`événement