Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

M.Seydi Gassama, Directeur d'Amnesty International

Sénégal

 

Fait à Dakar, le 26 Août 2014 - NON A L’INTIMIDATION DES DEFENSEURS DES DROITS HUMAINS !

 

La Rencontre Africaine Des Droits de l’Homme (RADDHO), la Ligue Sénégalaise des Droits Humains (L.S.D.H.), ARTICLE 19 Afrique de l’Ouest, Amnesty International Sénégal (AI/SN) et la Société Internationale pour les droits de l’Homme/Sénégal (SIDH/SN), s’insurgent contre « l’invitation » faite à Monsieur Seydi Gassama, Directeur Exécutif de Amnesty International Sénégal, par le Procureur de la République à venir témoigner sur l’affaire de l’étudiant Bassirou Faye, tué par balle réelle dans la tête le Jeudi 14 août 2014, lors des affrontements entre étudiants et forces de l’ordre à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

 

Nos Organisations rappellent avec force que la Constitution nationale du 22 janvier 2001, ainsi que les Instruments juridiques internationaux et régionaux tels que la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, le Pacte international relatif aux Droits civils et politiques, l’Acte constitutif de l’Union Africaine et la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples auxquels l’Etat du Sénégal est partie exigent le strict respect des libertés fondamentales, notamment les libertés d’association, d’expression, de manifestation, de réunion, de participation.

 

Par conséquent, nos Organisations considèrent qu’il ne saurait y avoir de justification à cette invite à témoigner faite au Directeur Exécutif de Amnesty International Sénégal, défenseur des Droits Humains.

Nos Organisations demandent à l’Etat du Sénégal de veiller au respect scrupuleux de ses engagements vis-à-vis de la Constitution nationale et des Instruments juridiques internationaux et régionaux qu’il a signés et ratifiés.

 

Nos Organisations rappellent enfin leur exigence d’une enquête impartiale et indépendante avec notamment la mise en contribution des témoins oculaires pour une prompte manifestation de la vérité.

 

 

Ont signé :

Monsieur Aboubacry MBODJ (RADDHO) ;         

Maitre Assane Dioma NDIAYE (L.S.D.H.) ;

Maître Diène NDIAYE (AI/SN) ;

Madame Fatou JAGNE (ARTICLE 19/AFRIQUE de l’Ouest) ;

Me Ousseynou FAYE (SIDH/SN).

 

Dakar: Les ONG disent NON A L’INTIMIDATION DES DEFENSEURS DES DROITS HUMAINS !
Dakar: Les ONG disent NON A L’INTIMIDATION DES DEFENSEURS DES DROITS HUMAINS !