Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

EDITORIAL

A Dakar, on va bien «causer»...

                  
    Maintenant, il semble que c'est du côté du Sénégal
    que tout se passe. Non que le pays de la Téranga
    est redevenu ce qu'il n'a d'ailleurs jamais cessé d'être, 
    c'est-à- dire un carrefour, une terre de rencontres,
    de cultures, une terre de découvertes, une terre 
    d'intellectuels ouverts sur le monde.
    Non que le Sénégal s'est transformé en nouvel eldorado 
   pour le monde des affaires.
Non, ce n'est pas tout cela.
Le Sénégal accueille sa famille, celle du monde francophone.
Le nom du Sénégal est associé à tout ce qui touche à la francophonie. Et quand on sait que c'est dans ce pays que les premiers journaux écrits en langue française, dans l'espace colonial français, ont été publiés, on comprend alors l'enthousiasme des journalistes, hommes et femmes des médias, d'accueillir, du 19 au 23 novembre 2014,
les 43ème assises de l'Union Internationale de la Presse francophone (UPF). C'est assurément au Sénégal que tout journaliste francophone devrait se sentir chez lui. Cher(e)s ami(e)s, vous ne serez donc nullement dépaysé(e)s à Dakar. Le Sénégal a l'avantage de satisfaire aux standards et exigences de l'UPF en termes non seulement de diversité, de pluralité et de qualité des médias mais aussi de liberté d'expression et d'indépendance des médias. C'est dire que certains thèmes, qui avaient régulièrement occupé les débats dans les  grands-messes de journalistes, peuvent laisser la place
aux Assises de Dakar, à des discussions sur des perspectives d'avenir des médias dans l'espace francophone. C'est dans cet esprit et c'est heureux, que les prochaines Assises de l'UPF proposent à leur menu de discuter principalement des mutations dans le secteur des médias à l'ère du numérique. Les rapports des jeunes vis-à-vis des médias doivent nous interpeller et il s'agira notamment d'échanger sur : «Comment s'informer aujourd'hui ? Quels médias numériques émergent-ils au sein de la francophonie ? Quel rôle jouent les réseaux ? Qu'est-ce qu'un «journaliste blogueur» ?» Dans le domaine de l'audiovisuel, la grande mutation qui va s'opérer l'année prochaine pour le passage de la diffusion analogique à la télévision numérique constitue une des questions qui préoccupent nos gouvernements et mobilisent d'importantes ressources.

Les professionnels des médias ne devraient pas manquer l'occasion de faire entendre leur voix sur le sujet et surtout de montrer la bonne voie. Une fois de plus, notre organisation aura à engager l'avenir de l'espace francophone à mieux cerner les enjeux des mutations technologiques qui induisent de nouveaux modes de vie et de s'informer. En effet, depuis sa création en 1950 à Limoges, l'UPF s'est révélée précurseur
des mutations dans le monde francophone.

Dakar sera aussi le lieu d'un renouveau de l'UPF. Nous mesurons les fortes attentes des milliers de membres pour la relance d'une UPF, crédible, soudée, démocratique et transparente dans son fonctionnement et sa gestion. Ce rendez-vous avec l'Histoire ne doit pas être manqué.

Le Sénégal vous ouvre ses bras. Madiambal DIAGNE
Président du Conseil des diffuseurs
et Editeurs de presse du Sénégal

 

A Dakar, on va bien «causer»...