Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

L’information révélée par  la Lettre du Continent à propos de la visite qu’effectuera François Hollande en Afrique et surtout l’étape tchadienne, prévue le 19 juillet prochain, semble irritée les organisations de la société civile du Tchad.

En effet, le Président français entamera un voyage qui a va inévitablement l’emmener  chez Idriss Deby, son allié militaire et politique en Afrique.

Ce voyage est déjà très mal perçu par les responsables de plusieurs organisations de la société civile tchadienne qui ont trouvé en cette tournée comme une nouvelle provocation à l’encontre du peuple tchadien qui subit des années durant les  conséquences des relations franco-tchadiennes malsaines en terme de coopération bilatérale avec l’ancienne colonie.

Selon nos informations, les organisations de la société civile, vont se retrouver très rapidement cette semaine pour élaborer  une panoplie  de stratégies afin d’interpeller le dirigeant  Président français lors de son bref passage dans la capitale tchadienne où il doit longuement échanger avec son homologue Idriss Deby.

Les responsables des   mouvements associatifs et citoyens du Tchad envisagent également d’introduire une demande d’audience pour évoquer de vive voix avec  François pour lui présenter leurs doléances sur les questions vitales de la démocratie dans ce pays où la France soutient mordicus un régime décrié et  illégitime.

Il convient de rappeler que le régime tchadien, malgré une impopularité locale et sous-régionale, reste l’allié stratégique puissant pour la France dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, reléguant au second rang les aspirations  démocratiques populaires.

Cette alliance entre Paris et Ndjaména, irrite une proportion importante de l’opinion publique tchadienne qui ne comprend pas du tout l’attitude des dirigeants français de toute obédience politique, qui se sont succédé à la tête de leur pays.

Comment peut-t-on expliquer qu’en 24 ans d’exercice du pouvoir d’Idriss Deby au Tchad , la France a connu trois alternances politiques chez elle, alors que les Tchadiens n’en ont aucun ?

Rien ne peut justifier cette attitude méprisante des autorités françaises à l’égard du peuple tchadien.

La rédaction du blog de makaila

 

 

 

Visite à haut risque de François Hollande au Tchad : le Président français attendu de pied ferme par une société civile tchadienne dépitée