Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Notre pays le Tchad a encore une fois de plus brillé sur la scène internationale en décrochant le prix le plus prestigieux de la cherté de la vie. La descente aux enfers est vertigineuse pour ce pays qui dit émergeant en 2025. Pendant que les autres font la lutte pour le confort de leur population, le pays de Toumai s’obstine toujours dans la médiocrité et traine le pas. C’est vraiment dommage avec un grand D.
Les questions les plus pertinentes et qui ne cessent de nous tarauder sont les suivantes :
Est-ce que les autorités tchadiennes (ceux qui sont censées protégées le pays) sont conscientes de ce classement ? Les tchadiens dans leur globalité comprennent pertinemment qu’ils déjà au fond du gouffre? Les medias locaux ont pris l’affaire à bras le corps pour expliquer a la population de manière simple et la plus élémentaire ce qu’est c’est que ce classement ? Les acteurs économiques se sont posés la question à savoir s’ils sont concernés ou pas ? Les questions sont multiples et interminables.
Mais à coté de ce classement de cherté qui est tombée au mois de ramadan, se cache une escroquerie énorme que la population est entrain de subir. Les prix de produit de première nécessité ont augmenté de manière spectaculaire. Les commerçants dans leur ensemble ont trouvé cet avènement de ramadan comme une aubaine et il faut vaille que vaille se faire énormément des sous. Du grossiste au détaillant en passant par le marchand ambulant chacun a trouvé son compte pendant cette période. Les conséquences sont dévastatrices. Ceux qui jeunent ainsi que ceux qui ne jeunent pas sont affectés par cette arnaque du siècle.
Curieusement personne ne lève le petit doigt pour venir à la rescousse de cette population qui est entrain de mourir à petit feu sous le silence complice. Hélas.
Le Tchad traverse une crise sans précédent. Le problème de Boko haram qui hante la population, le détournement est devenu monnaie courante, l’injustice est devenue justice, la sécheresse se pointe par manque de pluie (mois de juillet et pas de pluie) etc.
Les pauvre a toujours tord. C’est la loi de la jungle. Les nantis sont insensibles et continuent à vaquer à leurs occupations comme si rien n’était. Ils font leurs courses dans des supers marchés. Y en a qui se permettent de commander leur nourriture de l’extérieur. Même la salade vient de pays voisin. Parce qu’ils trouvent que nos produits locaux ne sont pas succulents et appétissants voire fades. Même les simples dattes sont importées d’Arabie Saoudite, ou de Dubaï.
Pendant ce temps, les moins nantis méditent sur leur sort et certains sont même astreints d’abandonner le ramadan à cause de cette difficulté de la vie
Le plus dégoutant c’est que les imams qui sont les leaders religieux par excellent cautionnent cette tragédie. Ils sont invités tous le soir dans toutes les grandes mosquées pour prêcher le bien mais personne n’ose parler de cette plaie béante. Pourtant cette situation mérite d’être étaler sur la place publique et nécessite une urgence pour la remédier.
C’est la période d’interpeller les commerçants musulmans de ne pas en profiter de mois de Ramadan pour amasser des sous injustement sur les dos des gens. Le mois Bénis de Ramadan est un mois de repentir, de solidarité, de compassion, d’entre aide, d’amour et de partage. C’est le moment de montrer le bon exemple, le bon comportement et aider son prochain. Mais ne pas faire le contraire.
L’hypocrite n’est personne d’autre que celui qui fait semblant d’être bon alors qu’il est la pire espèce. Le voleur est cette personne qui augmente le prix de sa marchandise illégalement juste pour la raison de s’enrichir parce qu’on est en plein mois de Ramadan.
Il faudra vraiment une conscientisation drastique pour tout le monde et surtout les operateurs économiques. L’Etat doit se mobiliser pour éradiquer ce problème qui est devenu un fléau. On dit que la plus grande maladie c’est la faim. Alors les pauvres tchadiens sont atteints de cette maladie. Et personne n’est prêt à venir apporter son soutien. Pitié.

 


Alladin Allexandre
Alladinallexandre@gmail.com

 

 

Tchad: le mois de Ramadan ou Cherté de la vie?