Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Cher Senior Mbary,

 

J'ai lu ta réponse (je me permets de te tutoyer, c'est plus convivial), mais je pense que tu n'as encore rien compris, à ce sujet. A te lire, si les Africains sont dans cette situation de domination totale, par une puissance étrangère, ils ont tort. Le rouleau compresseur que la France a mis en place fonctionne à merveille : au Tchad, une présence militaire permanente, veille sur la sécurité de Déby. Il y a maintenant 6 ans, en 2008, l'armée française est intervenu directement pour sauver Déby aux abois. Tu me diras que c'est la faute aux rebelles d'avoir été battus par la France. Le mécanisme mis en place par le général De Gaulle dès les premières années de l'indépendance, est difficile à démonter, il faut le reconnaître, mon cher Sénior. Après avoir perdu l'Algérie, De Gaulle ne voulait pas perdre à nouveau l'Afrique Noire. Pour cela, il a mis en place tout un tas de mécanismes, très ingénieux dans leur conception, pour mettre sur l'orbite de la France, toutes les anciennes colonies, à l'exception de la Guinée de Sékou Touré, qui a d'ailleurs été sévèrement puni par le Général de France. Ces mécanismes s'appellent entre autres : accords de défense, à géométrie variable selon les pays. Au Tchad, l'armée française a toujours chassé les rebelles, et en Côte d'Ivoire, elle les a soutenus. Pour en revenir à la Côte d'Ivoire, c'est bien d'en reparler, tu n'as pas bien suivi le déroulement des événements. Un partisan de Gagbo a arraché un PV effectivement, dans un geste de colère pour ne pas cautionner le faux. A propos de Gbagbo, il a prêté serment après la proclamation des résultats par le Conseil Constitutionnel, en toute légalité comme partout dans le monde. Si Ouattara a contesté les décisions du Conseil Constitutionnel, c'est illégal. En fait, c'est Sarkozy qui ne voulait pas de Gbagbo et il a mis les moyens qu'il faut pour le destituer. Tu es un pro-Ouattara à t'entendre raisonner. Et ma conclusion est la suivante : toute personne qui soutien Ouattara est un ennemi de l'Afrique et ennemi de la démocratie. Voilà pour la Côte d'Ivoire.

Autre mécanisme très efficace qui fonctionne à merveille, c'est le franc CFA, je l'ai souligné. Cette monnaie imprimée en France pour les Africains. La France utilise toute sa puissance politique pour manipuler comme elle veut ses anciennes colonies. Elle maintient les chefs d'Etat au pouvoir jusqu'à leur mort et les remplace par leur fils. Dans tout ça, ce sont les Africains qui ont tort et qui doivent se regarder dans le miroir ? Incompréhensible.

 

Revenons au Tchad : j'apprends à l'occasion, que tu es un militant du PLD. Mais ne vient pas nous dire que c'est le meilleur parti au Tchad. Si mes souvenirs sont bons, le défunt Ibni (paix à son âme) a été ministre de Déby non ? Ne viens pas nous dire ici que c'était le meilleur opposant. Il faisait comme tout le monde, des va-et-vient pour manger avec Déby.

 

Il n'y aura pas d'alternance possible au Tchad, sans l'aval de Paris. L'opposition aura beau s'organiser, il n'y aura pas d'alternance au Tchad sous Déby. Je le redis. As-tu regardé le film Françafrique ? Dans ce film, il est raconté qu'au Gabon, les Français ont mis en place un système informatique qui a totalement inversé les résultats des élections, permettant à Ali Bongo, de gagner en toute transparence apparente, alors qu'il a réellement été battu. Le problème, au Tchad comme au Togo, même si le président perd les élections, il gagne quand même. Comme la Commission Electorale Indépendante, n'est indépendante que de nom, les vrais chiffres sont mis de côté, et on proclame de vrais faux résultats. Et cas de manifestation de l'opposition, Paris peut se permettre de faire un rappel à l'ordre en demandant de respecter le verdict des urnes. C'est un mécanisme qui fonctionne à merveille. Comment dans ce contexte, ne pas voir le poids lourd que constitue la France, empêchant toute alternance politique dans beaucoup de pays en Afrique ? Ouais, c'est nous qui avons tort, même si la France utilise sa puissance militaire pour maintenir un chef d'Etat au pouvoir. Ce monde, est une jungle ou le plus fort mange le plus faible. Mais pour Sénior Mbary, les faibles ont tort d'être mangés. En ce moment, la bande Gaza est l'objet d'intenses bombardements de la part d'Israël, allié traditionnel des Etats-Unis, la première puissance mondiale. Israël a les moyens d'intercepter les roquettes avant qu'elles n'atteignent leurs objectifs. Les Palestiniens eux, n'ont pas les moyens de contrer toutes les attaques d'Israël. Tout cela se déroule dans l'indifférence totale des grandes puissances. C'est un peu pareil en Afrique. La France fait ce qu'elle veut en Afrique, grâce à sa puissance politique et militaire, mais pour des gens comme Sénior Mbary, les Africains sont responsables de cette situation. Par analogie, on peut aussi dire que les Palestiniens sont responsables de ce qu'ils subissent, puisqu'ils ont en face d'eux, un Etat fort, créé de toute pièce par les Nations Unies.

 

Le Tchad n'est pas la Tunisie ? On ne peut même pas s'inspirer de ce qui se passe ailleurs, même si les pays ne sont pas les mêmes ? Moi, je crois la solution à la Tunisienne est possible au Tchad. Il y aura des morts, certes, comme en Tunisie. Les forces de l'ordre ont maté la révolte populaire en Tunisie, il ne faut pas l'ignorer. Il y a eu plusieurs morts, avec au bout, la liberté pour le peuple. En Roumanie, en 1989, lors de la révolte, l'armée a marché sur les manifestants avec des chars. Il y a eu plusieurs milliers de mort, mais la victoire du peuple était au bout. Au Tchad, en cas de soulèvement, l'armée va tirer sur la foule. Mais l'alternance est à ce prix. Pour moi, c'est le seul scénario au Tchad, pour conduire à un changement de régime. Je n'en vois pas d'autres. Senior Mbary, si tu persistes à croire qu'on peut battre Déby démocratiquement par les urnes, tu te trompes lourdement. Je te le répète : nos hommes politiques ne peuvent rien changer tant que Paris ne le décide pas. C'est une triste constatation, mais c'est la dure réalité.

 

BELEMGOT Macaoura

Tchad: Belemgoto et Senior  poursuivent leur débat interposé