Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Après le coup de massue qu’a constitué le voyage des autorités françaises au Tchad. Voici que le pouvoir se réorganise en envoyant ses nouveaux  alliés un peu partout. Ces ex-opposants défrichent le terrain, tentent de rallier les exilés politiques - en vue du maintien à vie du système Deby.

 

Ce qui est surréaliste c’est que les Ex-rebelles comme Aboubakar-assidick Amine sont devenus pire que Bachir dans la défense des intérêts du régime. Cet ancien Conseiller d’Adouma HASSABLAH qui clamait hier, au sein de l’UFCD, défendre les aspirations réelles du peuple tchadien est devenu un des principaux soutiens au régime de Ndjamena. Quelle indécence.

 

Il y a de cela quelques jours, au grand étonnement général et dégout de la communauté ouaddaienne, Aboubakarassidick, Irigh et le Col Abdallah TOUNISSI ont aligné une armée plus de 2000 jeunes ouaddaiens nouvellement ralliés avec eux à MOUSSORO en présence du Ministre de la Défense pour y recevoir une formation. Des sources de l’armée indiquent que les célèbres officiers dans les différents combats ANT-REBELLION hier que sont ; Tounissi et Irigh, pourraient devenir Généraux dans les prochains jours et occuper des responsabilités importantes (voir même CEMGA de l’ANT). Après cette étape, on sait bien qu’ils serviront de chaire à canon à Deby au cas où une nouvelle rébellion renaitrait. En tout cas,  Idriss Deby voudrait en faire la pierre angulaire de son armée.

 

Selon nos informations, après avoir parcouru les différents cantons importants du Dar Ouaddai parmi lesquels nous pouvons citer : Gueri, Koroi, Wadi-Hamra....etc sous les caméras de la Télé-Tchad et de la Radio-Tchad,  ce même Aboubakar Assidick AMINE à sillonner dernièrement la France (Tours, Nantes, Strasbourg, Toulouse) où il a organisé des réunions et a aussi rencontré plusieurs cadres et jeunes essentiellement issus d’Abéché, de Biltine et des environs pour leur demander de rentrer au Tchad et que Deby réhabiliterait le Ouaddai. Une approche parcellaire défendue déjà entre-temps par ce dernier au sein de l'UFCD.

 

On se demande alors pourquoi les cadres du Conseil Patriotique des Forces pour le Changement (CPFC) font tous cela pour un système qu’ils ont combattu dans le passé ? Après leur entrée au MPS, ils battent campagne pour ce même Deby. En tout cas,  cet excès de confiance en Deby est un acte de trahison pour l’opposition qu’ils payeront un jour.

Il ne faut surtout pas se tromper de vie qu’avec Idriss Deby rien n’est garanti et ni gagné, la lune de miel a toujours eu une limite le plus souvent tragique !

 

 

Correspondance particulière de la rédaction de Makaila

 

Tchad : Aboubakar-assidick, Un ex- opposant devenu 100% DEBYSTE